Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : concours Challenge réussites, Makala Bio sacrée meilleure start-up !

Published

on

Meilleure Start Up pour ce projet qui est accessible à un large public. Aussi, ce projet à la fois écologique et bio fait déjà parler d’eux. Makala Bio a donc gagné le concours Challenge Réussite organisé ce vendredi 14 juin 2019 au cours de la troisième journée de la Semaine Française de Kinshasa à Pullman Hôtel de Kinshasa.

Ce concours de Jeunes Start-Up est l’initiative de la Chambre du Commerce et la FBNBANK. Huit candidats étaient présentés par leurs incubateurs respectifs devant les différents membres de Jury de professionnels composé de Richard KABUYA, chargé de PME de FBN BANK ; Jean-Jacques MOUKOKO ELEME, chargé d’affaires PROPARCO ; Alain BUHEND, représentant de XSML ; Serge MUMBU, DG de Target ; Ezéchiel BIDUAYA DGA de l’OPEC.

Des projets allant de la cordonnerie au cosmétique en passant par l’éducation, le Makala Bio de Cédric ONOYA, qui transforme les déchets en charbon, a convaincu le jury.

C’est un projet écologique pour lutter contre la déforestation car les braises que nous utilisons viennent des arbres qu’on abat alors qu’avec le Makala Bio, on utilise plutôt le recyclage de déchets.

A ce sujet, ils ont signé un contrat de partenariat avec la Bracongo pour recycler leurs déchets.

Pour avoir gagné à ce concours, Makala Bio sera financé par la Chambre de Commerce Franco Congolais et le FBNBANK avec un montant de 2 500 dollars américains.

Ce concours a débuté par le partage d’expérience des différents membres de jury, à savoir Serge Mumbu, directeur général de Target qui a dévoilé aux nouveaux entrepreneurs, les critères clés de la réussite, tirée de sa propre expérience.

Il s’agit notamment de l’innovation, le savoir-faire, le respect des engagements, la satisfaction du client ainsi qu’une bonne communication.

De sa part le chargé de PME de FBNBANK, Richard KABUYA a expliqué les facteurs endogènes que l’entrepreneur doit faire entre autres, la structuration des choses pour bien convaincre les partenaires ; être à mesure de développer ses connaissances. Une fois ces facteurs sont réunis, la FBNBANK aura des solutions de financement adaptées pour faire avancer les business de son client.

Le Président de la chambre de commerce Ambroise TSHIYOYO a exhorté la jeunesse congolaise à considérer que la politique n’est pas un métier.

« Ce que vous avez dans votre esprit, vendez-le. Les hommes les plus riches sur terre sont ceux qui n’ont pas commercialiser des biens mais les idées».

Agnès Kayembe et Harris Kasongo

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito