Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Freeport-McMoran vend Tenke Fungurume pour 2,6 milliards USD à un groupe chinois

Published

on

Le groupe américain Freeport-McMoran a annoncé lundi 9 mai être parvenu à un accord portant sur la cession de la mine congolaise de Tenke Fungurume (RD Congo) au groupe chinois China Molybdenum pour plus de 2,65 milliards de dollars en cash et jusqu’à 120 millions de dollars à titre de paiement conditionnel, indique Freeport-McMoran dans un communiqué officiel.

La Chine accroît sa main mise sur les minerais congolais. La cession effectuée par Freeport McMoran porte sur la filiale qui détient les 56% des parts qu’elle détient dans cette mine de cuivre et de cobalt qu’elle exploite dans le sud-est du pays et qui fait du groupe américain l’un des principaux contributeurs individuels au budget de l’État congolais.

L’acquéreur, China Molybdenum, détiendra ces parts avec les deux autres actionnaires restant à savoir Lundin Mining (société de droit canadien 24%) et la Gécamines (Société nationale congolaise 20%).

Le principal contributeur minier

Vue de l’investissement de Freeport Mc MoRan dans Tenke Fungurume. Ph. Tiers

Tenke Fungurume Mining demeure le principal contributeur minier en République Démocratique du Congo. Au troisième trimestre 2015, la Société a versé un montant net d’environ 90 millions USD à titre d’impôt et d’autres paiements connexes au Trésor public et à d’autres services administratifs publics.

Du démarrage du projet en 2006 à fin août 2015 par exemple, tous ces paiements conformes aux lois en vigueur en RDC ont représenté un montant total de plus de 1,343 milliards USD.

En 2015, Freeport-McMoran a vendu 462 millions de livres sterling (627 millions d’euros) de cuivre et 35 millions de livres sterling tirées de ses opérations en RDC, contre 425 millions de livres et 30 millions de livres respectivement en 2014.

L’Etat attend percevoir ses droits

« Nous venons d’avoir l’information, nous n’avons pas été associés » aux tractations entre Freeport et China Molybdenum, a déclaré à l’AFP Valéry Mukasa, Directeur de cabinet du Ministre congolais des Mines, Martin Kabwelulu, ajoutant que l’Etat congolais percevrait des droits lors de la vente que Freeport veut clore avant la fin de l’année.

Dans une note interne du Directeur Général de TFM aux agents, H-D. Garz affirme que les représentants de la société ont informé divers chefs du gouvernement, d’organismes et communautés à propos de la vente.

« Dans les prochains jours, nous allons présenter l’équipe dirigeante de China Molybdenum à TFM ainsi qu’aux principaux chefs du gouvernement et des communautés. Nous nous engageons à rendre la transaction la plus harmonieuse possible pour la RDC et chacun de vous », a rassuré H-D Garz.

Coté à la Bourse de Hong Kong, China Molybdenum est l’un des plus gros producteurs mondiaux de Molybdène, utilisé dans la fabrication d’alliages en acier. C’est donc lui le bénéficiaire de cette cession qui est l’une des plus importantes réalisées au cours des dernières années dans le secteur du cuivre, dont le cours est en net recul. La tonne de cuivre s’échange autour de 4825 dollars, contre 6445 mi-2015, près de 7 400 dollars début 2014 et plus de 9800 dollars au second semestre 2011.

Le cuivre est la principale source de devises étrangères de la RDC. En 2015, sa production a atteint 995 805 tonnes, en recul de -3,3 % sur un an. L’investissement cumulé de TFM dans le projet atteint environ 3 milliards USD et représente l’investissement privé le plus important dans l’histoire de la nation. Nous y reviendrons.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
6 Comments

6 Comments

    Leave a Reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Advertisement

    Edito