Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 10 500 vaches manquent d’acheteurs à Kamina (Haut-Lomami)

Published

on

Dix mille cinq cents vaches prêtes dans la province du Haut-Lomami  ne peuvent être commercialisées, faute d’acheteurs. Selon le chef de division de l’agriculture, pêche et élevage  à Kamina, le gros marché de Kolwezi est tombé d’un cran suite à la crise financière que traversent les entreprises minières implantées dans la province du Lualaba. 

Pendant que dans les centres urbains comme Lubumbashi, Likasi et Kolwezi, l’on consomme principalement de la viande de bœuf importée de la Zambie ou d’autres pays de l’Afrique Australe voire même de l’Amérique Latine, il y a  10 500 têtes de vaches que les compagnies d’élevage à Kamina ne parviennent pas à écouler.

Leurs principaux acheteurs étaient les entreprises minières de Kolwezi, qui ont pour la plupart suspendu leurs activités minières. Docteur Lumbu Kazadi, du Grand élevage de Kamina (GRELKA), affirme que son personnel connait déjà des retards dans la paie des salaires:

«En tout cas, toutes les Minings qui étaient à Kolwezi là-bas étaient abonnées chez nous. Il y a plus de sept mille têtes invendues ce jour. [Il y a] répercussion également sur notre personnel, avec ce non-paiement des salaires. Nous voulons que le marché reprenne.»

Dans le même ordre d’idées, Evariste Kazembe, chef de division de l’agriculture, pêche et élevage lance un appel aux opérateurs économiques en vue de sauver le secteur de l’élevage dans le Haut-Lomami :

«Que les opérateurs commerçants puissent s’intéresser à financier les grands élevages qui sont capables de ramener les bêtes à Lubumbashi, Kolwezi, Likasi…On ne peut pas amener les grands troupeaux à Lubumbashi, où il n’y a pas de pâturages, et commencer à chercher des acheteurs.»

Radio Okapi / Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito