Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : Train urbain, aucune perspective de relance depuis 2 ans

Published

on

C’est depuis près de deux ans que les trains Kinshasa-Aéroport et Kinshasa-Kimwenza ne desservent plus leurs lignes habituelles. Et pour cause, la voie ferrée est devenue impraticable. A cela s’ajoute une panne de locomotive. Conséquence, les deux locomotives pour le transport urbain restent immobilisées et rouillent à la Gare centrale de Kinshasa.

« Nous espérons que la situation actuelle va s’arranger. A la seule condition que la voie soit réparée. Ce qui n’est pas chose facile quand on sait que la Société commerciale des transports et des ports (SCTP), doit financer les travaux de réhabilitation de cette voie sur fonds propres. Autant dire que même si nous arrivions à dépanner les locomotives, aussi longtemps que la voie ferrée ne sera pas réparée, il sera impossible pour le train de circuler », a déclaré chef de transport urbain à l’ex-Office national des transports (ONATRA).

Faute de subventionnement par l’Etat, la SCPT n’a pu tenir. Jusque-là, il n’y qu’un seul train qui circule : le train voyageur qui va à Kasangulu, communément appelé train express.

Relancer le train urbain faciliterait le transport des populations des communes du district de la Tshangu ainsi que celles de Lemba (Kimwenza), Limete, Matete et de Kisenso, n’ont plus jamais emprunté ce moyen de transport en commun.

C’est un total d’environs 2 000 passagers par course que ce train urbain assure. Aussi longtemps que les travaux de réhabilitation de la voie ferrée n’auront pas commencé, les populations de l’Est de Kinshasa, usagers de ce principal moyen de transport en commun, seront condamnées à prendre leur mal en patience.

Il incombe à l’Etat propriétaire de la SCTP l’obligation d’assumer ses responsabilités vis-à-vis de la population au regard de la vocation sociale de cette société. Autant, le management a la possibilité de recourir à des mécanismes de partenariat public-privé pour fiabiliser la voie ferrée et moderniser le train urbain. Tout étant fonction de vision, la capacité de mobilisation de moyens existe.

FA/Zoom Eco

Advertisement

Edito