Quantcast
Connect with us

a la une

Ogefrem : Construction de son siège au Katanga, un pas de géant franchi

Published

on

Le Directeur général a.i de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), Anatole Kikwa Mwata Mukambo, rentre heureux de la mission que lui et quelques cadres de l’entreprise ont effectuée du 30 novembre au 2 décembre à Lubumbashi, dans le Katanga. Et pour cause, les travaux de construction du siège de la Direction régionale Katanga-Kassaï basée à Lubumbashi ainsi que la résidence de son directeur régional, exécutés par la Société Zhengwei Technique Corporation (SZTC) sont suffisamment avancés tels que prévus. La phase de gros œuvres est déjà terminée. Quant au bâtiment administratif, les travaux en sont à la finition.

Cette mission d’évaluation, on s’en souvient, Anatole Kikwa l’avait annoncée le 19 novembre dernier lors de la commémoration du 34ème anniversaire de la création de l’OGEFREM et de l’an I de l’inauguration du siège de Kinshasa.
Et sur place, il était heureux de constater que les travaux sont suffisamment avancés comme prévus. La phase de gros œuvres est quasi finie. Pour le bâtiment administratif, les travaux sont arrivés au niveau de finition. 
C’est un bâtiment ultra-moderne de 3 niveaux qui va participer à l’embellissement de la ville de Lubumbashi comme l’a attesté le vice gouverneur de la province du Katanga, Yav Tshibal, lors de la visite du chantier.
Quant à la résidence du directeur régional : sa construction est quasiment terminée parce que déjà entièrement tôlée et le crépissage des murs déjà en cours. Le tout à la grande satisfaction de la délégation conduite par le Dg Anatole Kikwa.

Travaux en cours de finition

C’est au mois d’août dernier que le dévoilement de la maquette pour le début des travaux avait été effectué. Ces travaux, exécutés par la Société Zhengwei Technique Corporation (SZTC) sont prévus pour une durée de 6 mois. La société chinoise est à pied d’œuvre jour et nuit puisque la somme nécessaire à la réalisation des travaux a été déjà payée à hauteur de 75% (du montant global). L’inauguration prévue pour fin février. Ce timing sera respecté, affirment des sources qualifiées à l’OGEFREM. 
Le siège de l’OGEFREM au Katanga sera doté en équipement ultra-moderne où seront déployées plusieurs caméras de surveillance, un groupe électrogène de 150 KVA pour répondre au besoin pendant les coupures d’électricité. A cela s’ajoutent une centaine d’ordinateurs de la dernière technologie déjà commandés, un équipement de bureau de dernière technologie déjà commandé. Ce siège aura également une salle polyvalente de 150 places où sera installé un équipement de sonorisation, d’interprétariat et de traduction déjà commandé.

Quid de la construction du port sec

Le vice-gouverneur Yav Tshibal, qui avait à ses côtés le ministre provincial des Transports, a exhorté l’OGEFREM à passer à la vitesse supérieure dans la construction du port sec de Kasumbalesa. « La construction de ce port sec n’est plus au jour d’aujourd’hui une nécessité mais un impératif », a-t-il déclaré. Une exhortation bien entendue par l’OGEFREM a martelé le Dg. Avant d’expliquer que les études topographiques, géologiques et de rentabilité financière vont bientôt démarrer parce que le financement y relatif est déjà disponible ainsi que le cabinet d’expert devant les mener est déjà fin prêt. 
Après avoir visité le chantier, les autorités provinciales ont exprimé leur sentiment de satisfaction et remercié le Dg qui s’est mis dans la droite ligne de la vision du chef de l’Etat afin de faire de la RDC un pays émergent.

Un management efficace

Anatole Kikwa a souligné que l’office a la même source des revenus. Ce qui a changé dans son établissement, c’est le mode de gestion. Les dépenses non contraignantes ont été supprimées. C’est la gestion orthodoxe et la discipline qui font que les ressources soient affectées à des travaux telles la construction et la réhabilitation des bâtiments. Au nom du nationalisme, les recettes de la Feri (fiche des renseignements à l’importation) sont désormais réparties en raison de 60% pour l’OGEFREM et 40% pour le partenaire FABREMAR contrairement au partage égal qui se faisait il y a quelque temps. Ce sont donc les 10% qui se sont dégagés comme bonus qui ont été affectés à la construction du siège de Lubumbashi. Le Dg a profité de cette mission pour échanger avec le personnel de l’OGEFREM de Lubumbashi et leurs délégués syndicaux. Il les a invités à plus d’ardeur et à la discipline pour maintenir l’élan de la production. A leur tour, les agents par l’entremise du président de la délégation syndicale, ont exprimé leur reconnaissance au comité de gestion pour l’attention qu’il accorde à leur direction qui va bientôt faire la fierté tant des agents que de la province.

Forum des As/ZOOM

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito