Connect with us

a la une

RDC : « Ce relèvement du Taux Directeur de la BCC entraînera l’économie en récession », dixit Albert-Tcheta Bampa

Published

on

La politique des taux d’intérêt est devenue l’instrument pour gérer le taux de change en complétant des interventions de la Banque Centrale du Congo sur le marché des changes. Le Taux d’Intérêt Directeur a été relevé de 2% à 7% au mois de septembre 2016 et de 7 % à 14 % au mois janvier 2017. Dans cette nouvelle Tribune, l’Economiste Albert Tcheta-Bampa estime que ce relèvement est « trop violent » et de ce fait, « risque d’impacter négativement la profitabilité des banques commerciales ».

Il est d’avis que cette décision va de plus en plus éloigner les potentiels de relancer la croissance, parce que les banques commerciales augmenteront le coût des crédits bien plus qu’elles ne relèveront les intérêts payés aux épargnants. Ce qui va amplifier le ralentissement de l’investissement et de l’activité des entreprises.

Dans cette analyse critique, Albert Tcheta-Bampa motive pourquoi la Banque Centrale du Congo n’aurait pas dû relever son taux directeur durant cette période de ralentissement de la croissance, qui atteint 2,5 % en 2016, son mauvais chiffre depuis 2002.

Télécharger pour lire la Tribune :

Le Relèvement du Taux d’intérêt Directeur de la Banque Centrale du Congo entraînera l’économie en récession

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :