Connect with us

a la une

RDC : La Commission mixte paritaire harmonise les vues sur le Budget 2017 ce jeudi au Parlement !

Published

on

RDC : La Commission mixte paritaire harmonise les vues sur le Budget 2017 ce jeudi au Parlement !

La Commission mixte paritaire du Parlement va harmoniser les vues sur le Budget 2017 ce jeudi 15 Juin avant la clôture de la session parlementaire de Mars. Cela fait suite à l’adoption du projet du Budget en des termes différents par les deux Chambres du Parlement.

Au départ, le Gouvernement l’avait proposé à l’approbation du Parlement au montant de 11 301 710 431 036 CDF. L’Assemblée nationale l’a revu à la hausse à 11 524 534 946 950 CDF vendredi 02 Juin alors que le Sénat l’a revu à la baisse, en le votant à 11 442 434 946 590 CDF mardi 14 Juin.

En réalité, les coupes opérées et les augmentations faites par l’Assemblée nationale légèrement revues à la baisse par le Sénat. Si ces prévisions budgétaires ont été qualifiées de surdimensionnées eu égard à la morosité de l’économie de la RDC, le Gouvernement est d’avis qu’elles sont bien réalistes.

A en croire le Président de l’ECOFIN, Evariste Mabi Mulumba, c’est le gouvernement qui est responsable de l’exécution du Budget pour être sanctionné positivement ou négativement. Il sait où trouver les prévisions qu’il présente, car c’est lui qui est sur le terrain.

En qui concerne l’accroissement des rémunérations comme prévu par l’Assemblée nationale en les alignant sur le taux de change de 1 425 CDF, le Ministre du Budget a déclaré à l’ECOFIN que le Gouvernement sera en difficulté pour payer ces rémunérations. Et le Sénat s’est aligné sur ce point de vue du Gouvernement.

Quant à l’accroissement des recettes internes dégagées par l’Assemblée nationale, la DGDA et la DGI ont confirmé à l’ECOFIN ses assignations. Cependant, le Directeur Général de la DGRAD a, quant à lui, émis des réserves pour l’atteinte des assignations faites sur les recettes de son institution. Pour leur part, les quinze Ministres concernés par l’accroissement des recettes les ont certifiées à l’ECOFIN. Les entreprises publiques dont le FONER et RVA ont fait de même.

A tout prendre, la solution pour la mobilisation des recettes passe par le bouchage des trous par lesquels s’échappent des milliards de dollars du Trésor public chaque année notamment par la fraude fiscale, les détournements, etc.

Et pour les dépenses publiques, la rationalisation et la réduction du train de vie des institutions dans le cadre de la discipline budgétaire demeure l’une des solutions urgentes.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement