Quantcast
Connect with us

a la une

KINSHASA : La taxe sur la publicité extérieure tombe réellement dans les comptes bancaires de la ville !

Published

on

[OFFICIEL] – Les revenus de la Taxe sur la Publicité extérieure collectés par la Ville de Kinshasa sont réellement canalisés dans les comptes de la province. C’est ce qui ressort de la réaction de l’Hôtel de ville de Kinshasa après la publication de notre précédent article intitulé : « Kinshasa : La taxe publicitaire versée dans un compte douteux ! ». D’après les pièces comptables transmis à Zoom Eco ce lundi 18 Décembre 2017, deux comptes bancaires sont opérationnels à Byblos Bank depuis plusieurs années. Tous les redevables versent leurs taxes en CDF sur le Compte N° 33000248702-25 et en USD sur le Compte N°33000248701-28.

En effet, votre Rédaction, interrogeant les services de la Ville de Kinshasa, a fait écho des préoccupations cherchant à savoir quelle était la vraie identité du propriétaire de ce compte bancaire receveur de 188 399 993,31 CDF de taxe publicitaire versée le 29 Août 2017 par le contribuable Orange RDC ? Ensuite, celle de se rassurer que les deniers publics atterrissaient réellement dans les caisses de la province. Et enfin, celle de savoir s’il existait  d’autres sociétés qui ont versé cette taxe dans ce compte bancaire ?

Ainsi donc, il s’est avéré, au regard des documents comptables consultés, que le compte bancaire receveur N° 33000248702-25 ouvert à Byblos Bank est un compte officiel de la ville – province. Conséquence, les 188 399 993,31 CDF payés par Orange RDC ont effectivement atterris au Trésor Provincial.

Les mêmes documents attestent que depuis plusieurs années, tous les contribuables ont toujours payés leurs taxes d’affichages muraux à travers les comptes bancaires (en CDF et en USD) ouverts à Byblos Bank, peu importe les montants à recouvrer.

 A titre illustratif, pour le 1er semestre de l’année 2017, outre la Société Orange RDC, l’entreprise PUBLI PAN a payé 4 500 USD (le 14 Août), FORCE UNIE a payé 100 USD (le 29 Août) et PINNACLE BUSINESS s’est acquitté de 200 USD ( le 28 Août). Il y a également la BRACONGO qui a payé 3 626002,15 CDF (le 29 Août) et SHOPRITE s’est acquitté de 1 578961,8576 CDF (le 04 Août).

Par ailleurs, la Ville de Kinshasa ne reconnait pas l’existence des Comptes Bancaires N° 43510000005-51 (pour les RNF) et 4350000006-48 (pour les Recettes Fiscales) lui appartenant auprès de Byblos Bank. D’après cette banque commerciale, il n’existe pas de numéros de comptes bancaires attribués par elle sur la plage 435. Ce qui remet en cause l’authenticité du document qui a circulé dans la presse.

D’où, la pertinence de la démarche de Zoom Eco de pouvoir apporter de l’éclairage aux kinois. Il y a lieu de promouvoir la culture de la « gestion saine et transparente » et de « rédévabilité » au peuple afin de mettre fin à la  crise de confiance entre administrés et gouvernants. Exercice auquel l’Hôtel de ville vient de se soumettre.

[Facs-similés]

Zoom Eco

Advertisement

Edito