Connect with us

a la une

RDC : 85 incidents enregistrés par l’ONU depuis le début de la campagne !

Published

on

RDC : 85 incidents enregistrés par l’ONU depuis le début de la campagne ! 1

Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a affirmé avoir enregistré 85 incidents dont 12 sont attribués aux groupes armés. Il indique également avoir observé un usage excessif de forces de l’ordre pendant cette période de campagne électorale. C’est ce qui ressort de la conférence hebdomadaire de la MONUSCO de ce mercredi 19 décembre 2018.

Face à ces multiples cas de violences des droits de l’homme, les Nations Unies réitèrent ses appels au calme pour des élections apaisées. Ce qui rejoint d’ailleurs la position du Conseil de sécurité qui a tablé sur la situation sécuritaire de la RDC pendant cette période électorale.

Ainsi, les membres du Conseil de sécurité « se disent convaincus que les élections du 23 décembre constituent une opportunité historique de vivre le premier transfert de pouvoir démocratique et pacifique en République démocratique du Congo, la consolidation de la stabilité dans le pays et la création des conditions pour son développement. »

Ils se déclarent préoccupés par les incidents enregistrés lors de la campagne électorale qui ont entraîné des pertes en vies humaines et des dégâts importants et appellent le Gouvernement à enquêter rapidement sur ces incidents.

Bien plus, les membres du Conseil ont appelé toutes les parties prenantes, le gouvernement et l’opposition, à participer au processus électoral de façon constructive et pacifique afin de garantir des élections transparentes, pacifiques et crédibles et préserver la paix et la stabilité en RDC et dans la région.

Ils leur demandent aussi de rejeter toute forme de violence.

Entretemps, la représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui continue sa mission de bons offices auprès de toutes les parties prenantes du processus électoral. Et la MONUSCO se dit prête à accompagner ce processus, si la demande lui est faite par le gouvernement congolais.

Nadine FULA | Zoom Eco

Edito

Advertisement