Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : affaire marchés de sous-traitance à TFM, la FEC-Lualaba déplore la marginalisation des sociétés locales

Avatar of La Rédaction

Published

on

8D2BD7BC B4CC 436E B69F DF7B93E8F0CB

Après que l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a recommandé 25 entreprises auprès de TFM pour de grands marchés, les réactions fusent de partout. La dernière en date est celle de la Fédération des entreprises du Congo de la province du Lualaba.

En effet, le syndicat patronal est monté au créneau pour fustiger le fait que 80 % des entreprises recommandées pour des grands marchés auprès de TFM ne sont pas enregistrées à la Fédération des entreprises du Congo.

Le Président provincial de la FEC du Lualaba, Germain Mpungwe, a exprimé le ras-le-bol de son organisation à l’issue d’une réunion à Kolwezi avec les chefs d’entreprises sous-traitantes de sa juridiction.
Sur les antennes de la Radio Top Congo émettant à Kinshasa, Germain Mpungwe a déploré un manque à gagner criant.

Ladite réunion a permis à ces opérateurs économiques d’examiner le dossier de la liste de 25 entreprises sous-traitantes recommandées par l’ARSP pour l’exécution des grands marchés à Tenke Fungurume Mining.

« Nous avons tenu une grande réunion avec les membres de la FEC Lualaba et au centre de nos échanges, nous avons examiné les dernières recommandations de l’ARSP à la société mère de TFM. », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Nous devrions comprendre les critères sur base desquels a été pris en compte le choix de 25 entreprises recommandées. A l’issue de cela, nous nous sommes rangés derrière la position prise dans un communiqué par la FEC au niveau national. », a indiqué le patron de la FEC Lualaba.

Germain Mpungwe a fustigé ce qu’il a qualifié de manque de considération des entreprises de la FEC Lualaba dans le choix de l’ARSP pour ce dossier.
Car, a-t-il regretté, sur les 25 entreprises recommandées, 80% ne sont pas enregistrées à la FEC Lualaba.
Ainsi, la FEC Lualaba compte faire un memo qu’elle va déposer à l’ARSP qui du reste, demeure un partenaire incontournable de la FEC, a-t-il insisté.

Pour rappel, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) au niveau national avait déploré, par le biais de son Président, le fait que l’ARSP avait publié cette liste en dehors su cadre de concertation instauré par le protocole d’accord entre les deux parties, le 18 mars 2024.

Néanmoins, la FEC demeure partenaire de l’ARSP pour la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat, celle consistant à créer des millionnaires congolais pour booster l’économie du pays.

E.M

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV