Connect with us

a la une

RDC : Assemblée nationale, les assistants parlementaires perçoivent leurs salaires du mois de juillet 2020

Published

on

RDC: Après 4 mois d'arriérés, des assistants parlementaires ont perçu leur salaire du mois de juillet ce vendredi 18 septembre

La questure de la chambre basse du Parlement a démarré, ce vendredi 18 septembre 2020, les opérations de la paie des assistants parlementaires pour le mois de juillet.

« Dans le souci d’apurer complètement les arriérés des assistants parlementaires, la questure de la chambre basse a débuté ce vendredi 18 septembre à la paie du mois de juillet 2020. Et ce, malgré les difficultés d’approvisionnement qu’éprouvent l’Assemblée nationale en ce moment », indique le communiqué de la questure.

Les assistants parlementaires sont ces hommes à tout faire des députés nationaux. Mais ils naviguent dans un flou total.

Mauvaise prise en charge salariale

Chaque assistant parlementaire devrait toucher un salaire équivalent à 500 USD. Mais la réalité est tout autre. Avec la fluctuation de cours des changes, le montant perçu par chaque assistant parlementaire tourne autour de 682 000 de CDF, soit 339 dollars américains.

Pour le cas des députés nationaux n’ayant pas formellement désigné leur assistant parlementaire, ils s’arrangent, eux-mêmes, pour récupérer la dividende et remettre la portion congrue à celui ou celle qui fait office d’assistant.

Les assistants parlementaires en ont ras-le-bol et ils multiplient les actions de pression sur l’administration de l’Assemblée nationale pour changer leur situation administrative.

Comment comprendre que les assistants emmargent des frais de fonctionnement et non du budget de rémunération de l’Assemblée nationale ?

Par conséquent, le travail de l’assistant parlementaire est relégué au second plan alors qu’il constitue une pièce non négligeable dans la production des députés nationaux.

Le rôle de l’assistant parlementaire

Rappelons que l’assistant parlementaire fait office de secrétaire particulier pour l’un des 500 députés de l’Assemblée nationale, ou pour l’un des 108 sénateurs de la Chambre haute.

Il s’occupe de toutes les tâches administratives et bureautiques inhérentes aux fonctions de son supérieur. Il fait également office de lien avec les citoyens et les autres parlementaires pour échanger sur des dossiers communs.

L’assistant parlementaire gère le planning du parlementaire, répond en son nom à certaines demandes et peut être amené à rédiger des discours. Travailleur de l’ombre, il fait tout pour valoriser l’image de son employeur.

Il doit aussi faire preuve d’une disponibilité constante et d’une réactivité sans faille.

Les missions de l’assistant parlementaire

L’assistant parlementaire libère le député ou le sénateur de nombreuses contraintes professionnelles : gestion du courrier, du carnet de contacts et du planning, transmission d’informations aux autres collaborateurs et parlementaires, gestion des dossiers en cours, réponses téléphoniques ou courriers aux requêtes des citoyens, représentation de l’image du parlementaire en public, rédaction de communiqués, et parfois de discours.

Patrick BOMBOKA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement