Connect with us

a la une

RDC : élections, MONUSCO plaide pour le respect de droits de manifester pour tous !

Published

on

Alors que la campagne officielle pour les prochaines élections présidentielles et législatives continue son bonhomme de chemin, la MONUSCO note avec satisfaction que le droit de manifester pacifiquement était de mieux en mieux respecté. Toutefois, il doit être garanti sur l’ensemble du territoire et pour la totalité des partis politiques.

Madame Florence Marchal, porte parole de la MONUSCO l’a dit au cours de la conférence des Nations Unies de ce mercredi 05 décembre 2018.

“La période actuelle de campagne est une étape clé dans le processus électoral au cours de laquelle les candidats ont la possibilité de présenter leur programme aux Congolaises et aux Congolais afin de leur permettre de choisir de façon documentée les hommes et les femmes qui les représenteront, aux niveaux national et provincial, dans les prochaines années. Il est en conséquence important de veiller à ce que cette campagne se déroule de façon pacifique et dans le respect des opinions de chacun”, a indiqué Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO.

En outre, la Représentante Spéciale du Secrétaire Général poursuit son plaidoyer pour que les élections se tiennent comme prévu dans le cadre d’un processus crédible.

Autre point important, la MONUSCO plaide pour que tous les candidats aient un accès équitable aux médias publics et éviter la diffusion de tout discours qui appelle à la violence et à la haine. Autant de pré-requis qui permettront la tenue d’un véritable débat démocratique.

Des élections transparentes, apaisées et crédibles le 23 décembre prochain, comme prévu dans le calendrier publié par la CENI en novembre 2017, contribueront à la stabilité et à la sécurité non seulement de la RDC mais de toute la région.

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :