Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Fridolin Ambongo nommé à la tête du Comité de gestion du Fonds national de solidarité contre le Covid-19

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC: Fridolin Ambongo nommé à la tête du Comité de gestion du Fonds National de Solidarité contre le Covid 19!

Les membres du Comité de Gestion du Fonds national de solidarité contre le Covid-19 sont désormais connus. Cette structure sera dirigée par Monseigneur Fridolin Ambongo qui vient d’être désigné Coordonnateur. L’ordonnance présidentielle portant leur nomination a été rendue publique ce mercredi 22 avril 2020 sur la télévision nationale.

Le coordonnateur Fridolin Ambongo, sera secondé dans ses tâches par le pasteur Bokondoa qui va, lui, assumer les fonctions de coordonnateur adjoint.

Conformément à l’ordonnance portant création du FNSCC, sept autres membres devant faire parte de cette équipe ont été également nommés. Il s’agit respectivement de Cheikh Abdallah Mangala, du pasteur Sony Kafuta ; du docteur Muyembe Tamfum ; de Madame Delphine Elebe ; de Madame Liliane Vakeyeka ; de Madame Marie Madeleine Kalala ; et de Patient Bashombe.

Cette nomination est intervenue après le tête-à-tête, le lundi dernier, entre le président de la République et une forte délégation de confessions religieuses conduite par Mgr Ambongo. Les deux parties avaient alors échangé sur les efforts communs dans la lutte contre le Covid-19 et aussi la collaboration qui doit désormais exister entre le Gouvernement et les hommes de Dieu. Cette nomination vient donc consolider cette collaboration.

A RE(LIRE) : Tshisekedi crée un Fonds de solidarité contre le COVID-19, lui assigne des missions et délimite sa durée

Créé le 06 avril dernier, le Fonds national de solidarité contre le Covid 19 a comme principale mission de rechercher et collecter des moyens financiers destinés à servir sous forme d’aide, assistance ou soutien aux personnes physiques ou morales personnels médicaux soignants, services médicaux ou hospitaliers.

Il vise également à appuyer les entreprises et autres structures exerçant une activité économique qui seraient particulièrement touchées par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation du COVID-19 et des mesures prises pour en limiter la propagation.

Sa gestion et son organisation devraient être confiés à un Comité de gestion composé d’au moins sept membres, à savoir : un coordonnateur, un coordonnateur adjoint, d’un délégué de la société civile, un délégué des mouvements associatifs des femmes, un délégués des entreprises du secteur public, un délégué des entreprises du secteur privé ainsi que du secrétaire technique du Comité multisectoriel de riposte au Covid-19.

Tous ces postes ont été pourvus. Il ne reste plus qu’un auditeur externe soit choisi parmi les membres de l’ordre des experts comptables. Cet oiseau rare devrait justifier d’une expérience, des compétences avérées et de très bonne réputation pour qu’il soit désigné par le président de la République. 

Pour le chef de l’Etat, il est question de garantir la transparence dans la gestion, la traçabilité des opérations d’assistance, un contrôle de toutes les donations centralisées et destinées à la riposte sur toute l’étendue du territoire national.

Nadine FULA

Sur le même sujet :

RDC : CENADEP exige la transparence dans la gestion du fonds de solidarité contre le Covid-19

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV