Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la Banque mondiale alloue 47 millions USD pour la riposte contre le COVID-19

Published

on

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé ce jeudi 02 avril 2020, un financement de 47 millions de dollars pour financer les activités du projet de riposte d’urgence à l’épidémie de COVID-19 en Rd Congo. Ce financement a pour objectif de répondre à plusieurs besoins causés par la pandémie de COVID-19.

Il s’agit notamment de (1) Fournir un soutien immédiat pour mettre en place des stratégies de confinement, former le personnel médical et distribuer des équipements pour assurer le dépistage rapide des cas et la recherche des contacts.

Cela, conformément aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé et du plan de riposte stratégique.

(2) Soutenir particulièrement la ville de Kinshasa et son arrière-pays (Kongo Central, Kwango et Kwilu) dans le développement d’un cordon sanitaire pour limiter la propagation de l’épidémie en dehors de la capitale.

(3) Renforcer la capacité de dépistage et de prise en charge des cas d’urgence aiguë à Lubumbashi et Goma, pour améliorer notamment la coordination provinciale.

« Il est urgent de soutenir le Gouvernement Congolais dans ses efforts visant, dans l’immédiat, à contenir l’épidémie du COVID-19 à Kinshasa, qui en est actuellement l’épicentre, afin d’éviter sa propagation rapide parmi les populations et surtout d’enrayer sa progression vers les
provinces », explique Jean-Christophe Carret, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour la Rd Congo, la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi.

Pour rappel, le Groupe de la Banque mondiale à mobilisé une aide rapide d’un montant de 14 milliards de dollars afin de renforcer l’action des pays en développement face à la pandémie de Covid-19 et accélérer la vitesse de rétablissement.

Cet appui immédiat comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinés à aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie.

IFC y contribue à hauteur de 8 milliards de dollars, avec des financements visant à aider les entreprises touchées par la pandémie et à protéger les emplois.

Nadine FULA

Advertisement

Edito