Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les restrictions de visas américains ciblent d’autres anonymes 

Published

on

Les restrictions de visas américains ne sont pas limitatives à Corneille Nangaa, Norbert Basengezi, Aubin Minaku, Benoît Lwamba et Marcellin Mukolo. Elles concernent plusieurs anonymes pour lesquels le Département d’État américain n’a pas divulgué l’identité.

En effet, le bureau du secrétaire d’État, Mike Pompeo, affirme avoir imposé des restrictions de visas aux fonctionnaires électoraux, ainsi qu’aux responsables militaires et gouvernementaux.

Ils sont tous « soupçonnés d’être responsables, complices ou auteurs de violations des droits humains ou d’atteintes au processus démocratique en RDC», précise le communiqué publié le 22 février 2019.

Le fait que la liste de ces autres responsables de la CENI, du gouvernement et des services de sécurité n’ait pas été divulguée semble semer la peur dans le chef des certains acteurs politiques qui reprocheraient des actes dénoncés par le Département d’État américain.

Dès lors, commente un analyste, ils seront nombreux à être surpris de se voir refusés les visas d’entrée aux États-Unis d’Amérique en plus du fait qu’ils fassent l’objet de la désignation publique.

« Dans les cas où le Secrétaire d’État dispose d’informations crédibles indiquant que des fonctionnaires de gouvernements étrangers ont été impliqués dans une corruption grave ou une violation flagrante des droits de l’homme, ces personnes et les membres de leur famille immédiate ne peuvent entrer aux États-Unis d’Amérique», stipule la section 7031 (c) de la loi de 2019 portant ouverture de crédits pour le Département d’État, Opérations étrangères et programmes connexes (Div. F, PL 116-6-).

A RE(LIRE) : les USA réaffirment leur appui à Tshisekedi dans sa lutte contre la corruption

Le Département d’État américain a fait recours à cette loi pour actionner cette désignation publique et ces restrictions de visas à l’encontre de certains congolais.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito