Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’Institut National des Archives du Congo explique ses missions souvent ignorées du grand public

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

0D5F9DA2 56D6 4671 83D0 195BEAEDE118

L’Institut National des Archives du Congo (INACO) existe depuis plusieurs années en République Démocratique du Congo mais cet organe de l’Etat est souvent inconnu ou ignoré de la population.

A l’occasion de la journée internationale des archives célébrée le 9 juin de chaque année par le Conseil International des Archives (ICA) depuis 1948, les experts ont présenté l’importance de cet organe.

Cette année, l’Institut National des Archives du Congo a organisé, depuis le 3 juin 2024, la Semaine des archives qui s’est clôturée ce samedi 8 juin 2024 à l’hôtel Sultani.

45BFAC44 E6AE 4FB2 ACD8 B342C071FC83

 

Plusieurs activités y ont été animées. Il s’agit notamment d’une exposition, de la présentation des documentaires sur les archives du pays et la tenue d’une conférence-débat.

Le thème international de cette année est : « CyberArchives » alors que le thème national est intitulé : « Les archives en République Démocratique du Congo, à l’ère du Numérique ». Deux thèmes qui invitent les professionnels d’archives, de la gestion des documents et des secteurs connexes tels que l’Informatique et la communication à réfléchir, à débattre et à partager des connaissances.

D’autres débats ont eu également lieu autour de trois sous-thèmes :
a) le rôle des archives dans la gouvernance moderne;
b) Le défis et opportunité de la digitalisation des archives;
c) Renforcer les réseaux d’Archivistes à travers les Innovations.

Dans son adresse, le Directeur Général de l’INACO, le professeur Aimé Kasongo Mande, a exprimé sa satisfaction sur la célébration de cette année.

« C’est une grande satisfaction car lors de la Semaine des archives dont les manifestations ont commencé le 3 juin, il y a eu plusieurs activités et tout s’est passé au-delà de nos attentes. Satisfait car on se rend compte que de plus en plus les gens s’intéressent aux archives. Et nous avons célébré la journée des archives. », a-t-il déclaré.

A cette occasion, un seul message clé a été lancé à l’endroit de la population congolaise.

« L’INACO existe en tant qu’un organe revêtu du pouvoir de gestion, de conservation, de numérisation, d’accompagnement technique et nous existons. Mais que nous sommes peu connu, peut-être et parfois ignoré. C’est l’occasion de nous présenter au grand public et lui rappeler que l’INACO existe avec ses innombrables missions. Le Gouvernement nous considère d’ailleurs comme organe scientifique et technique en matière de gestion et d’organisation des archives. Nous souhaitons que toutes les questions liées aux archives passent par l’INACO qu’il s’agisse de la formation, agrément des associations oeuvrant de prestataires œuvrant dans le domaine des archivistes, qu’il s’agisse de l’accompagnement technique, nous sommes là. Et les archives sont mal gérées jusqu’à présent, nous vivons une crise de ce côté là. Pourquoi cette crise? C’est peut-être parce que les gens ignorent que l’INACO existe. Peut-être parce que les producteurs d’archives, entreprises, services, ne connaissent pas la mission et nous considèrent comme un inspecteur de contenus de leurs archives alors que nous sommes là pour inspecter sur la gestion des conditions de conservation, conditions des archives, et la gouvernance des archives. », a-t-il insisté.

Pour sa part, le Président du Conseil d’administration de l’INACO, Richard Kompay, a remercié le Chef de l’Etat pour les personnes placées à la tête du Conseil d’administration de l’INACO.

« Ce qui démontre l’importance que le Chef de l’État accorde aux archives, qui sont les éléments essentiels à la gestion, la conservation de documents mais également pour les entreprises. Le travail accompli aujourd’hui par l’INACO avec engagement est soutenue par la plus haute autorité du pays. C’est une pause de jalons d’une longue série des actions. », a-t-il indiqué.

Pour rappel, la Journée internationale des archives est une journée mondiale établie à l’initiative du Conseil international des archives afin de faire connaître le rôle des archives et valoriser le travail des archivistes.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV