Quantcast
Connect with us

a la une

Semaine de la science 2024 : plusieurs élèves de Kinshasa en immersion scientifique à l’Institut de la Gombe

Avatar of La Rédaction

Published

on

21615284 96AB 460E B3F4 F4E1881B1E1E

Démystifier la science et les technologies, les rendre plus proches des jeunes et du grand public, c’est l’un des objectifs de la 11ème édition de la Semaine de la Science et des Technologies qui se tient du 6 au 10 avril 2024 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC).

Pour la troisième journée de cette édition, plusieurs élèves de différentes écoles de Kinshasa ont découvert des expériences scientifiques.

FA5B9235 A146 4D96 9A37 CE3D708B7071

« Ça va faire 11 ans que notre ASBL, avec le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le ministère de la Recherche scientifique et Innovation technologique ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et Universitaire, nous organisons ensemble cette Semaine de la Science et des Technologies. Alors nous avons en fait trois objectifs à atteindre. Ce que l’on veut, c’est démystifier les sciences et les technologies, donc les rendre plus proches de jeunes et du grand public. On veut promouvoir le savoir et le savoir-faire congolais et africains en général dans ces domaines. Et surtout, on veut susciter des vocations. Donc on veut qu’il y ait plus d’élèves, surtout des filles, évidemment des garçons aussi, mais une majorité de filles, qui aillent dans les disciplines techniques et scientifiques. Ce qu’on appelle les disciplines STEM, donc sciences, technologies, ingénierie et mathématiques. », a déclaré Raïssa Malu.

S’agissant du choix des écoles, Raïssa Malu a indiqué que le choix a été donné au ministère de tutelle de choisir des écoles dans toutes les provinces éducationnelles de Kinshasa.

« Alors, en fait nous collaborons avec le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique. Nous leur demandons en fait d’inviter les écoles de toute la ville de Kinshasa, donc des cinq provinces éducationnelles, et on leur demande vraiment d’avoir autant d’écoles qui sont très bonnes, des écoles moyennes et des écoles moins bonnes. On veut vraiment donner l’occasion à toutes les écoles, à toutes les catégories, de venir au village des sciences. », a-t-elle affirmé.

Au niveau de l’atelier 9, Isa Basila et Acacia Amisi, élèves de 4ème des humanités scientifiques à l’institut de la Gombe, avaient la responsabilité d’expliquer à d’autres élèves visiteurs ce qu’est un phénomène cosmique.

« Nous parlons de phénomènes cosmiques. Les phénomènes cosmiques, ce sont juste des événements naturels qui se passent dans l’univers. Et moi, je veux vous parler de différents phénomènes qui existent dans le monde. Tel que nous voyons dans ce monde, il y a plusieurs, mais là, plusieurs phénomènes cosmiques qui se passent. Mais là, nous avons juste cité l’étoile filante, les trous noirs, le supernova, la théorie des Big Bang et l’éclipse. Nous avons plusieurs moyens, plusieurs techniques pour détecter un phénomène cosmique et moi je vais en citer que trois. Nous avons le radiotélescope qui sert à détecter le phénomène cosmique qui se passe ici sur Terre jusqu’à l’espace, tout ce qui se passe, les phénomènes cosmiques. Nous avons aussi des télescopes optiques. Lui par contre, il nous aide à observer le phénomène cosmique d’une manière plus claire. Et nous avons aussi les satellites. Les satellites jouent presque le même rôle que le radiotélescope. Lui par contre, il se trouve dans l’espace, dans les lieux célestes. », ont fait savoir Isa Basila et Acacia Amisi.

Pour ces élèves, la Semaine de la Science et des Technologies constitue un espace de découverte pour les élèves.

« On peut venir découvrir ici dans la Semaine de la Science comment fonctionnent les bateaux. On ne peut pas apprendre à l’école, mais ici on montre comment fonctionnent les bateaux et à quoi sert une commande gestuelle et comment ça marche et tout. Donc ici on apprend plusieurs choses. », ont-elles expliqué.

Présente à ces assises, Idi Byote Marie, Directeur-chef de service de la Direction de l’administration de l’Enseignement technique et professionnel, a indiqué que ce projet permet au ministère de booster plus d’élèves à la science et à la technologie.

ED52D325 44BD 4D9B 9E83 2347AD77DC54

« L’objectif c’est d’amener les enfants qui sont au niveau des écoles, que ce soit l’école primaire, que ce soit au niveau de l’éducation de base, d’avoir le goût d’orienter leurs rêves vers la science pour voir comment ils seront utiles pour eux-mêmes et pour le monde à venir. », a-t-elle déclaré.

Au cours de cette journée, plusieurs démonstrations scientifiques ont été exécutées par des élèves venus de plusieurs écoles de Kinshasa.

Après trois jours d’intenses travaux sur différents sites, le dernier virage est celui de la clôture de cette 11eme édition. Un rendez-vous donc pris pour ce mercredi 10 avril 2024 au Lycée Prince de Liège de 08h30 à 15 heures.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV