Connect with us

a la une

RDC : Kinshasa et Abu Dhabi autorisent l’exemption réciproque de visas

Published

on

RDC : Kinshasa et Abu Dhabi autorisent l'exemption réciproque de visas 1

L’exemption de visas entre la Rd Congo et les Émirats Arabes Unis est une réalité. Les deux pays ont signé, le 19 novembre dernier, l’accord cristalisant cette mesure réciproque en faveur des détenteurs de passeports diplomatiques. Pour d’autres types de passeports, l’accord prévoit la facilitation similaire d’octroi de visas.

En effet, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale congolais et Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale émirati sont les deux signataires de cet accord qui vient faciliter les mouvements entre les populations de deux pays.

Contenu du document signé
D’après les deux chefs de la diplomatie qui ont procédé à l’établissement des relations diplomatiques l’an passé, cet accord d’une validité de cinq ans renouvelable tacitement prévoit de manière réciproque pour les détenteurs de passeports diplomatiques des deux pays avec un délai de validité de six mois au moins, un visa d’entrée à titre gratuit, à l’arrivée et un séjour sur les territoires respectifs de 30 jours maximum.

Pour les détenteurs de passeports ordinaires et de service, l’accord bilatéral prévoit pour les congolais, des facilitations aux services d’immigration notamment par le biais des ambassades des Emirats ou le site internet officiel de visas qui sera plus accessible avec un délai de traitement administratif plus rapide.

« Cette signature d’exemption de visas entre Kinshasa et Abu Dhabi est à placer dans le cadre de la stratégie amorcée par le ministre Okitundu de crédibiliser le passeport Congolais au niveau mondial et faciliter ainsi l’insertion des populations congolaises dans les flux mondiaux », a affirmé Michael Sakombi, conseiller du vice-premier ayant participé aux pourparlers.

A lui d’ajouter que celà renforce ce qu’on appelle actuellement dans le jargon migratoire, la «puissance du passeport.» Il s’agit d’un indicateur des facilités de voyage pour les détenteurs de passeports d’un pays dont Singapour et Séoul sont les champions.

Depuis l’entame du second mandat de Léonard She Okitundu à la tête de la diplomatie congolaise, les Émirats Arabes Unis sont le troisième pays après la Turquie et l’Afrique du Sud à ouvrir ses frontières aux congolais.

Plusieurs autres accords sont en cours de négociations avec des pays d’importance similaire tant sur les plans économiques que diplomatiques, apprend-on

Au demeurant, la signature du récent accord dans la capitale fédérale arabe pose un nouveau jalon important dans la consolidation de leurs relations bilatérales entre la RDC et les Émirats Arabes Unis.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :