Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la crème des meilleurs étudiants prend part au Forum Congo Challenge Science

Published

on

C’est un échantillon des meilleurs des meilleurs étudiants des différentes universités de la RDC qui prend part à la première édition du Forum Congo Challenge Science. Les travaux de cette journée scientifique ont été lancés, dès 7 heures du matin, ce lundi 24 juin 2019 à l’hôtel Bella Riva à Kinshasa. La réflexion porte sur le thème central : « les exigences de la recherche à la frontière du savoir. »

En effet, deux sessions et deux ateliers se sont succédé au cours de cette journée. Des chercheurs, scientifiques et praticiens faisant partie des orateurs et des étudiants participants ont assisté à un exercice scientifique interactif pour favoriser l’émergence d’une société d’excellence en RDC. Une véritable société où des politiques économiques bien pensées par des chercheurs et bien mises en œuvre par des dirigeants vont guider l’action de création de richesses et de croissance économique.

« Il fallait travailler avec l’ensemble de ces étudiants pour réfléchir sur les théories qui peuvent être appliquées par la RDC pour pouvoir créer la richesse afin de diminuer la pauvreté. Nous avons vu par exemple que la théorie de John Maynard Keynes pouvait être appliquée dans notre pays et permettre au pays de créer des richesses et non pas penser que des réserves minières constituent des richesses. Sinon, la RDC serait un pays très riche au lieu d’être scandaleusement pauvre », a déclaré l’initiateur, le professeur Augustin Matata Ponyo.

Intervenant à propos des enjeux et les perspectives du développement économique de la RDC, l’ancien premier ministre a insisté sur l’insuffisance de la qualité institutionnelle.

A lui de préciser : « la théorie institutionnelle, aujourd’hui, permet d’expliquer qu’au-delà du capital financier et au-delà de la technologie, il y a l’importance de la qualité institutionnelle qui se trouve notamment dans la qualité du leadership et de la gouvernance. »

Des étudiants participants ont salué cette initiative et ne regrettent pas d’avoir pris part à cette activité scientifique.

« La recherche demande beaucoup de sacrifices et il faut beaucoup de moyens. C’est une bonne initiative d’être motiver et d’avancer dans la recherche pour être utile dans le processus de développement de notre pays », a commenté Mpanya Kangodie Joseph, étudiant en première année de Licence à l’Université protestante au Congo.

Pour Marie Bometa Bolongonde de la deuxième année de Licence à l’Université de Kisangani, les sessions ont été très enrichissantes.

« Nous avons pu débattre des questions liées aux enjeux et perspectives de développement économique de la RDC. Le débat des économistes autour de théorie de la nature et le causes des  richesses des nations nous a également permis d’enrichir notre compréhension pour nous investir dans la recherche »,  a-t-elle indiqué.

Si pour Matata Ponyo le but de Congo Challenge Science est de réveiller les uns et les autres sur l’importance d’investir dans la qualité de l’éducation pour impulser la croissance et la création de la richesse, le professeur Vincent Ngonga a souligné qu’il est question de former la masse critique de jeunes qui vont porter les grands  débats sur l’agenda du développement de la RDC.

« Le niveau du débat était très élevé. J’ai été agréablement surpris par les questions des étudiants par rapport aux enjeux et défis de notre économie. Nous désespérons trop. Il faut se dire que les grandes nations ont pris 30 à 40 ans de croissance ininterrompue. La RDC devrait, 18 ans après le début de sa trajectoire de croissance, persévérer. Il lui faut des grandes idées et un capital humain bien formé pour porter ce processus », a précisé Vincent Ngonga.

Eric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito