Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : PARRSA, le budget additionnel chiffré à 9 millions USD en 2018

Published

on

Le plan de travail du budget additionnel (PTBA) de l’année 2018 du projet d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole (PARRSA) en RDC est chiffré à 9,970 millions de dollars américains. Ce montant a été révélé, lundi 15 octobre 2018 à Kinshasa par le Comité de pilotage de ce projet.

Le coordonnateur national du PARRSA, Alfred  Kibangula Asoyo a levé un pan de voile sur les grandes lignes de l’affection de ces fonds.

En effet, ce montant couvre les sous-composantes amélioration des routes de desserte agricole, construction d’infrastructures des marchés, appui au renforcement des capacités aux ministères de l’Agriculture, et de Développement rural, sans oublier la gestion du projet.

Bien plus, une somme de 57 000 USD est affectée, notamment à la construction d’infrastructures dans les provinces du Nord-Ubangi, du Sud-Ubangi et de la Mongala.

L’amélioration de la production rizicole et maraichère dans le pool Malebo et la Likana dans la ville de Kinshasa consommera quant à elle 50 000 dollars américains.

A cela s’ajoute l’amélioration des infrastructures de commercialisation qui coûtera 3 094 500 USD et le renforcement des capacités des ministères précités qui reviendra à 1 272 500 USD.

Et enfin, l’appui au renforcement de leurs capacités et à la gestion du projet aura un coût total de 5 515 855 USD.

A la suite de cette présentation, a indiqué l’ACP, le plan de travail du budget additionnel du PARRSA a été adopté par les membres du Comité de pilotage après certains amendements apportés par des intervenants.

A en croire Alfred Kibangula, la présentation de ce PTBA intervient, à trois mois de la fin de l’année 2018, à cause du décalage qu’il a connu dans sa mise en œuvre.

A RE(LIRE) : 75 millions USD additionnels pour appuyer la relance du secteur agricole!

Le Fonds additionnel du PARRSA, financement de la banque mondiale qui couvre la période allant de  mai 2018 à 2020 s’élève  à 75 000 000 USD. A cette somme s’ajoute également le projet intégré REDD+ avec un coût  de 3 640 000 00.

Les travaux de cet atelier du Comité de pilotage ont été présidés par le secrétaire général à l’Agriculture, Evariste Bushabu, en présence notamment de son collègue du Développement rural et des ministres provinciaux de l’Agriculture des provinces du Nord et du Sud-Kivu.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito