Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Tanganyika, le Plan de développement 2018-2022 nécessite 3,5 milliards USD

Published

on

Le plan de développement quinquennal (2018-1022) de la province de Tanganyika est chiffré à 3 524 710 457 de dollars américains. Sa mise en oeuvre cible quatre axes stratégiques prioritaires. D’après l’ACP, cela consigné dans un document-programme déposé au ministère du Plan à Kinshasa par le gouvernement provincial de Tanganyika.

Un programme, quatre axes stratégiques
Le premier axe du « Programme d’action prioritaire du plan de développement du Tanganyika 2018-2022 » se focalise sur le renforcement des institutions et la consolidation de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale.

Le deuxième porte sur la création des bases d’une croissance forte, résiliente, inclusive et durable.

Le troisième table sur le développement des infrastructures de soutien à la croissance, alors que le quantième mise sur l’amélioration de services sociaux et le développement des ressources humaines.

3,5 milliards USD à mobiliser
Le gouvernement provincial prévoit de recourir à une approche séquencée susceptible de lui permettre de mobiliser d’importantes ressources subséquentes à la mise en œuvre de ce programme.

Cependant, précise le document, les partenaires techniques et financiers présents en RDC seront mobilisés dans un premier temps dans le cadre du financement d’un seuil d’environ 300 millions USD, sur les deux premières années 2018-2019.

Cette étape servira ainsi à assurer la transition de l’humanitaire vers le développement et permettra de préparer la prochaine table ronde des bailleurs de fonds à échelle internationale.

A RE(LIRE) : agriculture et pêche, les deux atouts de la relance économique du Tanganyika !

A tout prendre, le gros de ce budget sera englouti, dans le cadre de la mise en oeuvre, par le volet «développement des infrastructures de soutien à la croissance».

Dans cette perspective, sept des 14 programmes du projet absorbent la quasi-totalité, soit 98% des ressources programmées.

Ils ciblent notamment la consolidation de la paix et la cohésion sociale ainsi que la gouvernance économique, le développement de l’agriculture et la gestion des ressources minières et le développement des services économiques et financières.

Philippe KATUMBA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Lac Tanganyika face au défi de la pêche industrielle !

Advertisement

Edito