Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Diversification de l’économie, la recette du gouvernement selon Germain Kambinga

Published

on

Dans une interview accordée à Jeune Afrique et publiée le 28 juillet 2016, le Ministre de l’Industrie, Germain Kambinga Katomba qui aime se faire appeler le « Macron congolais », a levé un pan de voile sur la stratégie de diversification de l’économie de son pays définie par le Gouvernement dont il est membre. Zoom Eco reprend pour vous un extrait de cette interview ci – dessous :

Quelles stratégies de diversification suivez-vous ?
Nous allons mettre en place des zones économiques spéciales. La première verra le jour dans les prochains mois sur le site de Maluku, pour un investissement de 350 millions de dollars apportés par les secteurs privés congolais et étrangers.

Dans l’est de Kinshasa, nous avons investi 130 millions de dollars pour créer, sur plus de 90 000 ha, le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, avec l’objectif de développer dans cette région l’agriculture intensive et mécanisée. L’idée est d’installer un parc de ce type dans chaque province. La BAD nous soutient sur ce dossier.

Justement, comment assurez-vous le financement de ces structures ?

Nous parlons de projets à long terme. Il nous faut des structures viables et qui s’inscrivent dans la durée. Nous ne disposons pas des ressources nécessaires pour de telles implantations.

Nous devons donc créer une banque publique consacrée aux investissements industriels. Elle viendra en complément du Fonds de promotion de l’industrie, mis en place en 1989 et doté d’un budget de 70 millions de dollars.

Parallèlement, nous comptons redoubler nos efforts pour améliorer le climat des affaires et attirer ainsi les investissements directs étrangers.

Quels résultats attendez-vous de ces zones spéciales ?

Certains sont déjà perceptibles. Dans le secteur de la construction, par exemple, la production locale de ciment a quintuplé en quelques années. Une vingtaine d’entreprises sont déjà en lice pour s’installer sur Maluku. Et plus de 3 000 emplois directs doivent voir le jour sur cette zone ainsi que plus de 20 000 emplois indirects.

JA/Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito