Connect with us

a la une

RDC : Kengo insiste sur l’urgence de parachever la révision du Code minier

Published

on

RDC : Kengo insiste sur l'urgence de parachever la révision du Code minier

Devant les membres du Gouvernement présents à la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire de Septembre 2017, le Président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo a insisté sur la nécessité et l’urgence de parachever la révision du Code Minier. L’embellie des prix du cuivre et ceux du cobalt sur les cours internationaux est une opportunité à saisir par la RDC.

“La révision en cours du Code minier doit permettre d’améliorer la contribution du secteur minier au budget de l’Etat. Il faudra, non seulement réviser le Code minier, mais aussi l’appliquer dans son intégralité. Je rappelle, ici, les recommandations de 2009 de la commission d’enquête du Sénat sur le secteur minier, dont l’objectif était de capter l’intégralité des recettes générées  par ce secteur et ainsi, d’améliorer la contribution au budget de l’Etat”, a souligné le Président Kengo.

Poursuivant son allocution, Léon Kengo a démontré comment le secteur minier continue à demeurer le levier de croissance de la RDC. Cependant, a – t – il insisté, il faut concentrer des exportations des mines afin que le pays ne soit plus exposé à des fluctuations élevées des revenus des matières premières exportées.

L’autre urgence consiste pour le Gouvernement de diversifier l’économie nationale. Et cela passe par la promotion de l’agriculture et les investissements privés afin de soutenir la transformation structurelle de l’économie.

“La poursuite des efforts visant à améliorer le climat des affaires est indispensable. La résilience de l’économie face aux chocs externes doit être renforcée. Le Gouvernement devra aussi songer à mettre en place un fonds de stabilisation, pour faire face à l’instabilité des cours  des matières premières”, a préconisé Léon Kengo.

Par ailleurs, le Président du Sénat a dressé un tableau de l’état des finances publiques de la RDC. Ce tableau indique clairement que le Trésor Public est confronté à une stagnation des recettes consécutive, non seulement à la baisse des recettes minières et pétrolières, mais aussi aux mauvaises performances des services mobilisateurs de recettes.

A RE(LIRE) :  5 points à retenir du projet du Code Minier Révisé !

Conséquence : l’Etat a été contraint de réduire son train de vie, pour ne pas aggraver les déficits budgétaires. Dès lors, il devient impérieux de continuer à comprimer des dépenses qui sont déjà incompressibles. La dépréciation du taux de change du franc, face aux devises étrangères, s’explique, en grande partie, par la pénurie des devises étrangères.

Si cette situation décriée par tous nécessite une thérapie de choc, la révision du Code Minier et surtout sa bonne application garantirait des lendemains prometteurs au peuple congolais.

Emilie Mboyo | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

John Kanyoni : «Un bon Code Minier est celui qui intègre les avis de toutes les parties prenantes»

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :