Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Royaume-Uni soutient les efforts d’amélioration du climat des affaires pour attirer les investisseurs britanniques

Published

on

Le Royaume-Uni compte augmenter le nombre d’entreprises en République démocratique du Congo. C’est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire nouvellement en poste à Kinshasa.

Emily Maltman l’a annoncé au premier ministre Ilunga Ilunkamba, le 1er septembre 2020, au cours d’une audience lui accordée à l’hôtel du Gouvernement.

« Nous souhaitons augmenter le nombre d’entreprises au Congo. Nous travaillons avec le Gouvernement dans l’amélioration du climat des affaires pour que la situation soit meilleure. Cela va attirer les investisseurs pour consulter les lois et la taxation afin de s’installer ici et augmenter leurs investissements », a affirmé Madame Emily Maltman.

L’ambassadeur Emily Maltman a par ailleurs soutenu que son pays va continuer à travailler avec la Rd Congo dans la recherche des solutions aux nombreux défis actuels liés à l’amélioration du climat des affaires.

Les deux personnalités ont aussi abordé plusieurs autres sujets, entre autres, l’impact de la pandémie de la Covid-19 et du virus Ebola sur l’économie congolaise ainsi que la participation prochaine de la RDC à la conférence des parties qui aura lieu en Grande Bretagne.

En effet, l’appui de la Grande Bretagne, ces dernières années, s’est focalisé sur l’humanitaire et le domaine de la santé. Dans le domaine de la santé, a dit, la diplomate, son pays a mobilisé 120 millions de dollars, pour un programme lancé il y a plus de six ans.

Un autre programme répond déjà, depuis quelques années, au besoin de la situation humanitaire dans différentes provinces pour une enveloppe globale de 80 millions de dollars américains.

« A Kinshasa, nous avons dépensé deux millions de dollars pour un programme rapide que nous avons créé pour répondre à la Covid-19 », a indiqué Madame Emily Maltman.

Dans la capitale congolaise, la Grande Bretagne a équipé des centres médicaux en matériels pour faire face à la pandémie de la Covid-19.

Le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a, par ailleurs, confirmé à l’ambassadeur britannique, la participation de la Rd Congo, à la prochaine session de la conférence des parties, communément appelée COP, sur les enjeux climatiques.

C’est la sixième rencontre entre les deux personnalités à la recherche d’un partenariat gagnant-gagnant.

Lors du sommet Royaume Uni-Afrique sur les investissements, le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, rappelons-le,  avait tendu la main à l’expertise britannique pour venir investir en RDC.

« C’est pourquoi, je saisis cette opportunité pour inviter les entreprises et les capitaines de l’industrie britannique ici représentés, dont l’expertise est avérée, à venir investir en RDC », déclarait le président Félix Tshisekedi.

Harris KASONGO

Advertisement

Edito