Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le niveau des réserves de change franchi la barre du milliard de dollars !

Published

on

Les réserves de change viennent de franchi la barre du milliard de dollars américains. D’après le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, ce niveau représente l’équivalent d’un peu plus de 4,5 semaines d’importations des biens et services. Ce résultat avait été présenté au Conseil des ministres de ce mardi 20 mars 2018.

En effet, le niveau des réserves internationales est parti de 845 millions USD à fin janvier 2016 pour se situer à ce jour à 1,016 milliards USD.

«Les efforts déployés au niveau de la gestion des finances publiques, tant pour augmenter les recettes en devises, grâce notamment à la mesure autorisant les miniers et pétroliers à payer les impôts, droits et taxes dus à l’Etat en devises que pour veiller à la qualité des dépenses en devises, ont permis de reconstituer significativement leur niveau qui atteint, selon les données communiquées ce 19 mars en fin de journée 1,016 milliard, soit l’équivalent d’un peu plus de 4,25 semaines d’importations des biens et services », a indiqué Henri Yav Mulang.

En maintenant les efforts de gestion interne et grâce à la poursuite de l’embellie des coûts de nos produits d’exportation, le gouvernement entend consolider le dépassement de cette barre symbolique d’un milliard des réserves de change.

Toutefois, reconnait le ministre des Finances, le chemin reste encore long à parcourir pour atteindre la moyenne recommandée de couverture de trois mois d’importations. Donc, le défi à relever consiste à tripler le niveau actuel des réserves de change pour dépasser les trois milliards de dollars américains.

A RE(LIRE) : Les réserves de change accroissent de 13 millions USD entre 2016 et 2017 !

Pour rappel, le plan de trésorerie du gouvernement renseigne pour le seul mois de mars un solde positif de 120,32 milliards de francs congolais au 16 mars et un excédent cumulé depuis le début de l’année de 275,23 milliards de francs congolais.

Zoom Eco

Advertisement

Edito