Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Mobilisation de l’IPR sur les revenus des membres des institutions politiques, le taux est de 41% en 2015

Published

on

Les recettes mobilisées au titre de l’Impôt Professionnel Revenus (IPR) sur les revenus salariaux des nationaux membres des institutions politiques se chiffrent à 16,7 milliards CDF contre les assignations budgétaires de 40,6 milliards CDF, soit un taux d’exécution de 41 %. Et, selon les informations fournies par la DGI, la moyenne mensuelle observée en 2015 est de 1,4 milliards CDF, une tendance qui tend à se maintenir en 2016.

Ces informations ont été fournies par le Tryphon Kin-kiey, Ministre des Relations avec le Parlement au cours de l’atelier des experts de la DGI, du Ministère des Relations avec le Parlement, des Finances et du Budget tenu le 25 mars 2016 au salon bleu de l’Hôtel du Gouvernement. Objectif, stimuler la retenue à la source des revenus des membres de deux Chambres du parlement et leurs assimilés.

A l’en croire, cet atelier cadre avec les 28 mesures visant à accroître les recettes publiques et la résilience de l’économie congolaise adoptées au cours du Conseil des Ministres extraordinaire en janvier dernier. Aussi, pour prévenir un péril, le Gouvernement a – t – il  lancé un appel à toute la communauté nationale pour une prise de conscience par l’acquittement sans atermoiement de ses obligations vis-à-vis de l’Etat, étant donné que tout le monde est égal devant l’Impôt.

Il était donc question de rappeler le cadre légal et réglementaire qui organise cette matière. Dans le lot, une circulaire interministérielle du 7 mai 2014 des Ministres du Budget et des Finances apportant des précisions sur les modalités de retenue et le reversement de l’IPR sur les primes, collations et autres avantages payés aux fonctionnaires et agents publics et aux membres des Institutions politiques nationales et provinciales et des cabinets politiques.

Malgré l’existence de ce dispositif légal et réglementaire, le taux de recouvrement de cette nature d’impôt demeure trop faible. Cet échange citoyen sur les modalités pratiques qui faciliteraient la retenue à la source de l’IPR était donc plus qu’important. 

Le pouvoir étant un, estime le Ministre, le Parlement et le Gouvernement de connivence, doivent œuvrer pour l’amélioration de la gestion des finances publiques par une mobilisation optimale des ressources internes.

Zoom Eco

A RE(LIRE) : RDC : 40% du Budget 2016 consacrés aux institutions politiques !

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito