Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : BIAC, les dirigeants visés par une plainte de la BCC pour mégestion

Published

on

URGENT – Charles Sanlaville (PCA), Elwyn Blattner (Administrateur), Michel Losembe (DG), Melotte Robert (Directeur), Michael Blattner (Administrateur), Blaise Mbatshi (Administrateur) et Edouard Mambu (Administrateur) sont visés par une plainte déposée au Procureur Général de la République le 30 mai par la Banque Centrale du Congo (BCC).

Par cette plainte, la BCC dénonce à charge de ces personnes des actes de mégestion ayant suscité la banqueroute de la BIAC, avec pour conséquence, la dilapidation de l’épargne public collecté au sein de cet établissement bancaire.

« Ces faits mérites des sanctions pénales au regard des articles 27, 79, 80 et de la loi bancaire [loi 003/2002 du 02 février 2002 relative à l’activité et au contrôle des Etablissements de Crédits] sans préjudice des poursuites pour d’autres infractions de droit commun, du genre escroquerie, abus de confiance vis – à vis des épargnant, faux et usage de faux en écritures », motive le Gouverneur de la BCC dans son courrier .

Déogracias Mutombo sollicite l’implication personnelle du Procureur Général de la République dans ce dossier pour deux raisons : l’ouverture urgente d’une action judiciaire et des mesures conservatoires visant la mise sous séquestre des biens et avoirs des concernés ainsi que ceux de leurs sociétés apparentées.

« Ces actions favoriseraient la protection de l’épargne public ainsi que la mise hors d’état de nuire de ces personnes », a – t – précisé.

Pour rappel, le même 30 mai, la BCC a neutralisé les organes de la BIAC et désigné un Comité d’Administration Provisoire dirigé par Constant Israël Tsatsa Bilo Ngabul avec pour principales missions d’assurer la gestion courante de la banque, de servir d’interface avec toutes les parties prenantes à la résolution de la crise et de préparer dans un délai de 180 jours francs, à dater du 30 mai 2016, le plan de redressement de la BIAC. L’objectif final étant, d’opérer la cession à un nouvel acquéreur.

Zoom Eco

 

A RE(LIRE) : RDC : La BIAC sera cédée à un repreneur crédible dans les 3 mois

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito