Connect with us

a la une

RDC : la mine de Kakula entrera en production vers la fin de l’année 2020 (Ivanhoe Mines)

Published

on

RDC : la mine de Kakula entrera en production vers la fin de l’année 2020 (Ivanhoe Mines) 1

La compagnie minière Ivanhoé Mines annonce son entrée en production à l’horizon de deux ans, soit à la fin de l’année 2020. D’après son directeur général des opérations RDC, Louis Watum, Kakula sera la première des quatre mines avec laquelle l’exploitation va commencer. Raison : privilégier des rendements économiques supérieurs à d’avantage de tous les actionnaires y compris l’Etat congolais qui détient les 20% du projet.

« Croyez-moi, la mine de Kakula se développe à une vitesse que je n’ai jamais vu ailleurs. Cette mine a été découverte en 2016. Mais en deux ans, nous avons fait près de 1 000 mètres d’inclinés, nous avons atteint la minéralisation. Nous sommes en train d’équiper les inclinés pour commencer à sortir les minerais. Nous avons accompli les études de faisabilité. Nous allons mettre les minerais en surface dans le premier trimestre de cette année qui commence », a révélé Louis Watum devant la presse en marge des activités de Mining Indaba qui se déroulent à Cape Town.

Avant de faire tourner les machines pour l’exploitation, Ivanhoe s’est résolument investi dans la prospection et la certification des réserves minières à travers les 400 km2 de ses concessions comprenant les quatre mines.

Le projet Kamoa-Kakula est situé dans la province de Lualaba en Rd Congo. C’est une joint-venture entre Ivanhoe Mines, Zijin Mining et le gouvernement congolais. Une estimation indépendante des ressources minérales publiée en février 2018 a établi Kamoa-Kakula au quatrième rang mondial des découvertes de cuivre. Les teneurs en cuivre de ce projet sont, de loin, les plus élevées des 10 plus importants gisements de cuivre au monde.

RDC : la mine de Kakula entrera en production vers la fin de l’année 2020 (Ivanhoe Mines) 2

En rappel, dans un message de félicitation adressé au chef de l’Etat élu, Robert Friedland s’est dit convaincu que la confiance placée en Félix Tshisekedi par les citoyens congolais l’incitera à poursuivre ses efforts importants à les conduire sur la voie de la prospérité, de la sécurité et de l’autonomisation.

«C’est une période de formidable opportunité pour le développement responsable du secteur minier en RDC. Nous sommes impatients de travailler avec M. Tshisekedi pour relever les défis qui nous attendent, dans le même esprit chaleureux qui a caractérisé les relations entre Ivanhoe Mines, le gouvernement de la RDC et son peuple depuis tant d’années », avait – il insisté.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement