Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 450 nouveaux bus Transco attendus à Kinshasa

Published

on

Le ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazenga, a annoncé le samedi 29 août, l’arrivée dans les tous prochains jours de 450 nouveaux bus Transco, qui desserviront la capitale congolaise et ses environs.

D’après le ministre, ces bus ont été achetés au Brésil et arriveront à Kinshasa, dès l’ouverture des frontières brésiliennes, fermées à cause de la Covid-19.

Ces nouveaux bus vont renforcer le charroi de l’entreprise Transco et pourront alléger la peine de la population habituée à se déplacer, grâce à ce bus à un coût abordable, même pour des longs trajets.

Dans un autre registre, le ministre des Transports a rassuré les employés de Transco, impayés depuis six mois que le chef de l’État Félix Tshisekedi est au courant de leur situation, et qu’il a instruit le Fonds de Promotion de l’industrie pour résoudre cette situation d’impaiement. Ils seront payés bientôt.

Sur les 500 bus Transco achetés par le Gouvernement dirigé par Matata Ponyo en 2013, actuellement, 120 seulement seraient en service. Cette situation est à la fois préjudiciable pour les employés, et le public.

La plupart d’employés sont contraints au congé forcé et d’autres travaillent de manière intermittente. Conséquence : baisse considérable des recettes.

Du côté de la population, du moins pour ceux qui sont habitués à prendre ce bus, le fait de se déplacer avec Transco permettait d’économiser tant soit peu, alors qu’aujourd’hui par la rareté de ces bus, ils sont obligés de payer le double ou le triple.

Il serait donc souhaitable qu’à l’arrivée de ces bus, l’État congolais veille à l’entretien de ces bus, car le manque d’entretien est l’une des causes qui a mis à l’arrêt de nombreux bus Transco.

Harris KASONGO

Advertisement

Edito