Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La Gécamines prête à racheter les parts de Freeport-McMoran dans TFM

Published

on

La Gécamines a fait une offre pour le rachat de la participation majoritaire du groupe américain Freeport-McMoran dans le méga-gisement minier de Tenke Fungurume Mining, dans le sud-est du pays. Si aucun détail n’est encore disponible quant au montant de cette offre, la capacité financière de la Gécamines pour cette acquisition fait reflechir. Entre-temps, le groupe américain avait accepté, en mai, l’offre de 2,6 milliards de dollars d’une société chinoise. Une transaction contestée par la Gécamines.

La Générale des carrières et des mines (Gécamines), qui gère les actifs publics miniers au Katanga, a déposé une offre de rachat de la participation de l’américain Freepor- McMoran dans le gisement de cuivre de Tenke Fungurume, dans le sud-est de la RD Congo. Cette information a été rapportée par Reuters et confirmée à Jeune Afrique ce mercredi 07 septembre par les services de communication de la Gécamines.

Cependant, plusieurs incertitudes entourent l’offre de la Gécamines, notamment en ce qui concerne sa capacité à mobiliser le financement nécessaire pour cette acquisition. Selon notre confrère, l’entreprise congolaise devrait s’appuyer sur des partenaires industriels et financiers, dont l’identité n’a pas été dévoilée.

L’offre de rachat de TFM intervient dans une conjoncture difficile pour les entreprises minières congolaises, durement affectées par le recul des cours des minerais, et alors que la Gécamines est engagée dans un ambitieux programme de modernisation, qui prévoit déjà jusqu’à 717 millions de dollars d’investissements dans ses installations.

Outre la Gécamines et China Molybdenum, le groupe canadien Lundin Mining, associé de Freport-McMoran au sein de TF Holdings, pourrait user de son droit de préemption pour racheter la participation du groupe américain dans le projet minier de Tenke Fungurume. Lundin Mining a jusqu’au 15 septembre pour activer cette option.

Pour rappel, Freeport-McMoran détient 56 % du projet minier TFM à travers TF Holdings, immatriculé aux Bermudes. En mai 2016, Freeport-McMoran a accepté une offre de 2,65 milliards de dollars du groupe chinois China Molybdenum pour sa participation majoritaire dans TFM.

Cette annonce a provoqué une vive réaction de la part de la Gécamines et des autorités congolaises, outrées de ne pas avoir été préalablement averties du projet de cession du « premier producteur de cuivre du pays ».

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : Vente de Tenke Fungurume, la Gécamines entend faire valoir ses droits

Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito