Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : la police déployée dans les rues pour faire respecter les mesures barrières contre la Covid-19

Published

on

RDC : la police sera dans les rues de Kinshasa pour faire respecter les mesures barrières !

Les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) sont à pied d’œuvre, depuis ce matin du mardi 28 juillet, pour faire respecter les mesures barrières dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. L’annonce avait été faite la veille par le Général Sylvano Kasongo, commandant de la PNC-ville de Kinshasa.

Sylvano Kasongo a rappelé par la même occasion que le port de masque est obligatoire sur les places publiques. Cela étant, toute personne qui ne souhaiterait pas être inquiétée par les agents de l’ordre est appelée à réspecter scrupuleusement cette mesure.

Et ce port de masque, a-t-il poursuivi, devra être correct. Cela veut dire que le masque devra couvrir le menton, la bouche et le nez.

Tout contrevenant à cette mesure payera une amende de 5 000 francs congolais, tel que fixé par l’arrêté du gouverneur de la ville de Kinshasa.

“La population doit savoir que la maladie n’a pas encore pris fin. Tout établissement qui ne sera pas muni des ustensiles de lavage des mains sera fermé”, a déclaré Sylvain Kasongo.

Cette décision disciplinaire fait suite au relâchement observé par certains kinois depuis la levée d’état d’urgence. Une confusion règne dans la tête de plusieurs d’entre les kinois qui estiment que la fin de l’état d’urgence signifie la fin de la pandémie alors qu’il n’en est rien.

A RE(LIRE) : la fin de l’état d’urgence sanitaire ne signifie nullement la fin de la Covid-19 (Tshisekedi)

Ce retour à l’ordre a pour objectif, selon les autorités sanitaires, de contenir la propagation de la Covid-19 après la levée de l’état d’urgence.

Pour certains observateurs, cette mesure disciplinaire doit être accompagnée d’une campagne intense de sensibilisation pour conscientiser la population au danger permanent que constitue la Covid-19.

Harris KASONGO

Advertisement

Edito