Quantcast
Connect with us

a la une

Mwilanya : «l’accord des opposants signé à Genève est un complot contre le peuple»  

Published

on

Le coordonnateur du Comité stratégique du Front commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya est convaincu que la rencontre de Genève en Suisse est un complot qui a été organisé par des opposants contre le peuple et la RDC. Il a fait cette déclaration mercredi 21 novembre 2018 lors de la cérémonie de signature de la charte du FCC par les nouveaux adhérents.

« Si vous tournez le regard vers Genève, vous allez comprendre de quoi je parle. Parce qu’on ne le dira jamais assez, à Genève c’est un grand complot qui a été organisé contre notre peuple. Un complot de remise en cause du processus électoral en cours mais également un complot qui tendait à installer à la tête de ce pays, une classe politique qui est prête à servir les intérêts affairistes », a – t – il précisé.

Le Coordonnateur de la plateforme électorale de la mouvance présidentielle a profité de l’occasion pour dire toute sa gratitude à la population congolaise pour avoir cru et soutenu la vision de Joseph Kabila, celle de mobiliser le peuple autour du credo de la patrie.

A lui d’ajouter : « ceci sous-entend préserver l’unité de notre pays, consolider la souveraineté et l’indépendance de ce pays, les acquis hérités d’un long combat mené par les Pères de l’Indépendance mais également se tourner résolument vers la reconstruction et la modernisation de ce pays. »

Dès lors, soutient Néhémie Mwilanya, le projet de société du FCC ne vise qu’à servir les intérêts du pays.

« Je crois qu’au cours de cette campagne électorale, les deux projets qui seront en face, ça sera le projet de Genève et le projet du Congo. Et vous, vous avez choisi de souscrire au projet du Congo, le projet qui défend ce pays et ses intérêts fondamentaux », a-t-il insisté dans son adresse aux nouveaux adhérents.

Néhémie Mwilanya demande aux membres de la plateforme présidentielle d’aller de ville en ville, de campagne en campagne et de porte à porte pour rependre la bonne nouvelle portée par le Front commun pour le Congo (FCC).

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito