Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Kasaï, la solution à la crise socio-sécuritaire est politique

Published

on

C’est l’avis de la CENCO, la Nonciature Apostolique et l’Archevêque de Kananga. Dans un communiqué officiel signé le 30 Mars 2017, les signataires pensent que seul un dialogue franc et sincère demeure la voie privilégiée pour sortir du cycle de la violence.

« Il est urgent de rechercher sans relâche une solution politique à la crise socio-sécuritaire et humanitaire qui sévit dans le Grand Kasaï. En même temps, que des actions concrètes soient posées pour identifier rapidement les auteurs des crimes par une enquête indépendante et objective », indique le communiqué.

Les Autorités congolaises, garantes de la sécurité des populations et de leurs biens, sont invitées à faire tout ce qui est dans leur pouvoir pour mettre fin à ces atrocités.

Les signataires de ce communiqué conjoint demandent instamment que « l’exécution sommaire de paisibles citoyens s’arrête, que les Forces de l’ordre fassent un usage proportionné de la force et fassent preuve de retenue dans le rétablissement de la paix ».

La CENCO, la Nonciature Apostolique et l’Archevêque de Kananga dénoncent et condamnent toute forme de violence contre les vies humaines et les structures publiques et privées. Ils condamnent également le recrutement des jeunes et des enfants, les jugements arbitraires et l’assassinat des civils par les insurgés.

L’appui multiforme de la MONUSCO, de Communauté internationale, des Organisations humanitaires ainsi que des hommes et des femmes de bonne volonté est sollicité pour contribuer à la recherche d’une solution durable à cette tragédie.

Ce Communiqué conjoint est signé respectivement par le Président de la CENCO Marcel Utembi Tapa, l’Archevêque de Kananga Marcel Madila Basanguka et le Nonce Apostolique Luis Mariano Montemayor.

SYC/Zoom Eco

http://www.sautiyacongo.org/rdc-les-catholiques-appellent-a-une-solution-politique-a-la-crise-socio-securitaire-et-humanitaire-dans-le-grand-kasai/

Advertisement

Edito