Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la Banque mondiale approuve un financement de 300 millions USD en faveur de 25 000 femmes entrepreneures

Avatar of La Rédaction

Published

on

banque mondiale

Au total 25 000 femmes entrepreneures congolaises vont bénéficier d’un financement de 300 millions de dollars de la Banque mondiale pour améliorer la croissance des micro, petites et moyennes entreprises existantes et promouvoir la création d’emplois en République Démocratique du Congo.

Cette annonce a été faite par la Banque monde en date du 3 mai 2022 à travers un communiqué de presse.

Tel que prévu, ce nouveau projet soutiendra la création jusqu’à 2 500 entreprises formelles, l’amélioration des capacités et l’accès au marché pour ces 25 000 femmes entrepreneures. Il devra aussi permettre l’accès au financement pour 5 000 MPME établies par le biais des subventions et un fonds de garantie partiel pour les entreprises de la catégorie.

Au titre de création d’emplois, la cible est fixée à 28 000 nouveaux emplois.

Signalons que le projet prévoit de contribuer à l’amélioration de l’environnement commercial, la productivité, les infrastructures, les services de qualité et de certification dans les régions ciblées. Il sera mis en œuvre sur une période de cinq ans.

Le projet « Transforme » ambitionne de stimuler la diversification, améliorer la technologie et induire des gains de productivité qui conduisent à la transformation économique.

Dans le même communiqué, le Directeur de la Banque mondiale pour la République Démocratique du Congo, Jean-Christophe Carret, a indiqué l’importance de la diversification de l’économie.

« Un secteur privé diversifié et florissant est la clé de la transformation économique de la RDC. Les femmes peuvent jouer un rôle essentiel dans cette transformation, si elles ont accès aux compétences, à la technologie, à la finance, aux marchés et aux infrastructures. Ce projet fournira cet accès aux jeunes femmes entrepreneures et existantes et s’aligne sur notre cadre de partenariat des pays qui nécessitent une plus grande diversification économique, un environnement opérationnel renforcé des MPME et une plus grande égalité entre les sexes. », a-t-il soutenu.

A d’ajouter: « Pour capitaliser sur l’expansion des ressources humaines et nourrir un pipeline potentiel pour la croissance dynamique, la RDC doit urgemment adopter une voie de croissance forte et durable. Cette voie nécessite un secteur privé croissant pour répondre aux besoins de la population en expansion rapide du pays de manière inclusive. Le nouveau projet permettra aux entrepreneurs locaux, en particulier aux femmes, d’allumer la transformation économique, de renforcer la prestation de services et de créer des emplois inclusifs.
»

Il sied de souligner que le projet « Transforme » intervient à la suite du PADMPME dont il reprend les thématiques essentielles.

Une composante consacrée à l’inclusion financière dont le renforcement de l’infrastructure de crédit constitue la nouveauté.

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito