Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La CENI prévoit 200 kits pour enrôler les électeurs de l’étranger !

Published

on

A travers son Président Corneille Nangaa, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rassuré de sa disponibilité à pouvoir enrôler les congolais vivant à l’étranger. Environs 200 kits électoraux sont prévus pour cette opération. Au-delà des contraintes d’ordre logistique et sécuritaire en cours d’examen, cet enrôlement qui exige l’investissement d’un budget colossal est attendu par cette catégorie de congolais.  

« Du point de vue financier, c’est un budget important à investir. Il est colossal. Il faut envoyer des missions dans toutes les représentations diplomatiques. Mais nous sommes engagés à la faire… », a précisé le Président de la CENI devant les patrons de presse.

A ce sujet, il y a lieu de rappeler que la RD Congo compte près de 70 ambassades et consulats à travers le monde. Quoi de plus normal, commentent certains analystes, que la CENI positionne 70 “Machines à Voter” et procède à un recrutement local comme elle a l’habitude de le faire à l’intérieur du pays plutôt que de dépêcher de Kinshasa des équipes de 5 ou 7 personnes. C’est ce qui va alourdir les coûts, proposent – t – ils.

A propos des contraintes logistiques et sécuritaires, Corneille Nangaa indique que les différentes options sont en cours d’étude pour faciliter le déroulement des opérations d’enrôlement des congolais de l’étranger qui voudront exercer leur droit de voter.

 Et d’insister : « […] Par exemple, l’ambassade de la RDC à Washington se trouve dans un appartement au 10ème niveau d’un immeuble. Techniquement, comment aligner les congolais pour venir se faire enrôler. Les options sont en étude. Entre-temps, nous ne savons pas comment les congolais de l’étranger vont nous accueillir. Serons – nous les bienvenus ou pas ? Ce sont des équations. Mais nous sommes déterminés à y aller ».

Dans son article 8, la Loi portant identification et enrôlement des électeurs telle que modifiée le 29 Juin 2016, habilite tout congolais résidant à l’étranger, détenteur d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité, âgé de 18 ans révolus et jouissant de ses droits civils et politiques, à se faire enrôler au centre d’inscription qui sera ouvert dans l’ambassade ou le consulat général de son lieu de résidence.

Ils sont nombreux notamment en Europe et aux Etats-Unis à attendre ce moment pour exercer leur droit le plus légitime dans les urnes. Dans le lot, des opposants au pouvoir de Kabila y compris des exilés politiques.

Pour la CENI, l’enrôlement des congolais de l’étranger n’est pas critique à partir du moment où leurs suffrages ne seraient exprimés que pour le futur Président de la République. Dès lors, il sera possible que cette opération se poursuive jusqu’à la veille de l’élection présidentielle.

« Cela ne pose pas un problème parce que leurs statistiques n’entrent pas dans la répartition des sièges. Donc, nous allons le faire », a rassuré le Président de la CENI.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito