Connect with us

a la une

RDC : la société civile dresse le profil du candidat président de la République valable !

Published

on

La société civile, sous la supervision de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP), a  dressé le portrait du candidat président de la République porteur d’un programme de développement pro-pauvre. D’après elle, le profil à appliquer à la sélection des opérateurs politiques comportent des valeurs et principes.

Dans le lot des valeurs, la société civile évoque l’Intégrité, l’Honnêteté, la Loyauté, la Réceptivité, la Redevabilité, la Solidarité et l’Amour du travail bien fait et achevé.

Il devrait, en ce qui concerne les principes, provenir d’un parti politique, un regroupement politique ou être indépendant ayant un projet de société axés sur un paquet de réformes visant l’amorce de la construction d’une nouvelle société véritablement démocratique, programme réaliste et cohérent et tourné essentiellement vers la prise en compte des besoins socio-économiques de base de la population.

A cela s’ajoute, la nécessité de « justifier d’ancrage communautaire suffisant et d’un leadership participatif » comme valeurs.

La charte d’engagement au contrat social électoral élaboré par la société civile décrivant le profil du candidat président de la République valable vise, entre autres : la promotion d’un développement endogène ; la construction d’un Etat de droits ; le respect de droits de l’homme ; le renforcement de l’unité nationale au travers de la décentralisation ; et la mise en place des institutions véritablement démocratiques républicaine.

A RE(LIRE) : l’ODEP lance sa campagne de sensibilisation pour un vote utile 

Cette action de la société civile s’inscrit dans le cadre de la mise œuvre du projet « Connecter la justice économique et sociale avec les élections en RDC », laquelle campagne vise également la mobilisation de l’opinion publique pour appuyer un programme de défense des droits économiques et sociaux des citoyens pendant et après les élections.

A travers cette campagne supervisée par l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) sur le financement de la fondation OSISA, il est question d’inciter la population à opérer un choix (voter utile) en tenant compte du candidat porteur d’un programme, qui tient compte de ses besoins fondamentaux.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :