Connect with us

a la une

Monde : Mukwege pour la création d’un fonds global de réparation des victimes de violences sexuelles !

Published

on

Le prix Nobel de la paix, Docteur Denis Mukwege a plaidé pour la création d’un fonds global de réparation des victimes des violences sexuelles. Il a fait cette recommandation au cours de la cérémonie officielle de réception du prix Nobel de la paix, ce lundi 10 décembre 2018 au Grand Hôtel d’Oslo en Norvège.

Cela pour plusieurs raisons, a indiqué le réparateur de femmes devant près de 3 500 personnes venues de quatre coins du monde entier pour soutenir ces deux défenseurs de droits humains, Dr Denis Mukwege ainsi que Madame Nadia Murad.

Parmi les raisons qu’il a avancées « cette justice permettrait au peuple congolais d’enfin pleurer ses morts, de faire son deuil, de pardonner ses bourreaux, de dépasser sa souffrance et de se projeter sereinement dans le futur».

Dans son discours si émouvant, il a donné le témoignage de plusieurs victimes de violences sexuelles. Il a dédié son prix à tous les congolais et principalement ceux qui sont meurtris par la guerre dans la partie Est du pays.

« Le prix Nobel de la Paix qui nous est décerné aujourd’hui n’aura de valeur réelle que s’il peut changer concrètement la vie des victimes de violences sexuelles de par le monde et contribuer à ramener la paix dans nos pays», a insisté le directeur général de l’hôpital de Panzu.

Alors, que pouvons-nous faire? Que pouvez-vous faire ? S’est-il interrogé avant de proposer quatre pistes de solutions:

Premièrement, il en appelle à une prise en charge personnelle. « c’est notre responsabilité à tous d’agir dans ce sens», a-t-il martelé.

Deuxièmement, il insiste sur l’appropriation de ce combat par tous. «Nous sommes tous redevables vis-à-vis de ces femmes et de leurs proches et nous devons tous nous approprier ce combat ; y compris les États qui doivent cesser d’accueillir les dirigeants qui ont toléré, ou pire, utilisé la violence sexuelle pour accéder au pouvoir».

Troisièmement, il insiste sur l’apport et le soutien de tous dans l’accompagnement de ces victimes. «Nous devons reconnaître les souffrances des survivantes de toutes les violences faites aux femmes dans les conflits armés et les soutenir de façon holistique dans leur processus de guérison.»

Cela sous-entend un soutien médical, psychologique, socioéconomique et juridique.

Il a conclu son message par un appel vibrant à tous « pour les femmes, les hommes et les enfants du Congo, je vous lance un appel urgent de ne pas seulement nous remettre le Prix Nobel de la Paix mais de vous mettre debout et de dire ensemble et à haute voix : la violence en RDC, c’est assez ! Trop c’est trop ! La paix maintenant !»

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :