Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : quatre propositions d’exploitants des Chambres froides à l’Etat pour stopper la concurrence déloyale

Published

on

RDC : quatre propositions des professionnels des chambres froides au gouvernement

L’Association des distributeurs et exploitants des chambres froides du Congo a organisé, le jeudi 3 septembre 2020, une marche de protestation pour dénoncer la concurrence déloyale qui a élu domicile dans les chefs des importateurs.

L’association dénonce également le manque d’uniformité de prix dans la vente des produits surgelés, et le commerce au détail pratiqué par les importateurs.

Cette marche a démarré à la place des évolués à la Gombe, en passant par la Primature où un mémorandum a été déposé.

Les manifestants ont poursuivi leur marche jusqu’à l’hôtel du gouvernement où la Ministre de l’Economie, Acacia Bandubola, s’est entretenu avec deux représentants de l’association. Il s’agit du président de l’association, Richard Kanynda Tshela Mwana, connu sous le sobriquet de Djo Balar et la vice-présidente, Karine Mvuati Yemi.

Les distributeurs et exploitants des Chambres froides traversent des moments difficiles. Leur Association propose au Gouvernement quatre solutions majeures en vue d’alléger leurs difficultés.

Primo. Que le Gouvernement de la République, à travers le ministère de l’Economie nationale, fasse un état des lieux sur tous les paramètres économiques liés à l’importation des vivres frais et vivres secs afin de mettre en place une structure juste et unique sur le marché.

Une fois cette structure de prix mise en place, que celle-ci soit accompagnée des mesures d’encadrement et de mécanismes de contrôle pour assurer un strict respect de la part de tous les opérateurs évoluant dans le secteur des vivres frais et vivres secs.

Secundo. Que tous les opérateurs économiques, étrangers ou nationaux, importateurs de vivres frais et secs, ne puissent plus pratiquer la vente au détail sur toute l’étendue du pays, pour arrêter de procéder à une concurrence déloyale au détriment des distributeurs et exploitants des chambres froides protégeant ainsi le petit commerce, du reste réservé aux nationaux.

Tertio. Les distributeurs et exploitants des chambres froides sollicitent un accompagnement financier de l’État au travers des structures publiques à l’instar du ministère des Petites et moyennes entreprises, le Fonds de promotion de l’industrie, et autres institutions publiques pour permettre aux PME et établissements du secteur d’augmenter et de renforcer leurs capacités à desservir le marché congolais en denrées alimentaires, à des prix abordables.

Cela aura pour résultat l’amélioration du panier de la ménagère et des conditions sociales de la population de la RDC.

Quatro. En vue de protéger la santé de la population congolaise pendant cette période où le gouvernement fait face à la Covid-19, l’Association des distributeurs et exploitants de Chambres froides demande à ce que tous les services étatiques préposés au contrôle de qualité des denrées alimentaires, aussi bien à l’importation que sur les marchés locaux, puissent effectuer ce rôle de manière juste et exempte de corruption.

L’Association demande en même temps à l’OCC, au Ministère de la Santé et à la SNEL de les accompagner.

La ministre de l’Economie a promis de ramener toutes ces propositions à sa hiérarchie pour trouver une solution.

« Nous sommes très contents car Madame la Ministre, qui a écouté nos bruits, nous a reçus. Elle a promis de s’impliquer personnellement dans ce combat que nous menons », a affirmé le président de l’Association, Richard Kanynda.

Il sied de noter que la plupart des importateurs des vivres frais sont des sujets étrangers, en l’occurrence des libanais.

Harris KASONGO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito