Connect with us

a la une

RDC : des mesures prises pour stopper la propagation d’Ebola par le commerce de vivres !

Published

on

RDC : des mesures prises pour stopper la propagation d'Ebola par le commerce de vivres ! 1

Le gouvernement congolais a rassuré l’opinion nationale des mesures prises pour stopper la propagation d’Ebola par le commerce des vivres en provenance de la province de l’Equateur. Le ministre de l’Economie nationale a réuni en son cabinet, ce mercredi 23 mai 2018, les délégués de la Fédération des entreprises du congolaise (OCC), des ministères provincial et national de la Santé publique.

“Toutes les autorités de la République et la communauté internationale se battent contre Ebola. Gouverner, c’est prévoir. Nous avons tenu cette réunion non pas pour dire que, nous en sommes au point où tout peut s’arrêter ou qu’on peut isoler l’un ou l’autre coin de la capitale. Mais, nous nous disons que si cela arrivait, les kinois auront toujours accès à un approvisionnement sain et sûr”, a rassuré Joseph Kapika, ministre de l’économie. 

La promiscuité de la ville de Kinshasa et la mobilité de gens d’un coin à un autre font craindre des esprits avertis d’autant plus qu’elles sont un canal facile de propagation de l’épidémie d’Ebola.

Cependant, des mesures de lutte et préventives sont déjà en cours de mise en oeuvre. Le directeur de cabinet du ministre de la Santé, Mukengeshayi, a évoqué notamment le quadrillement de la province de l’Equateur, de tous les coins d’entrée et sortie, des ports, des aéroports avec un personnel d’appoint qui, grâce au thermomètre laser, surveille ceux qui entrent et sortent de cette province. A Kinshasa, des commissions sont également à pied d’oeuvre.

Au cas il y a une alerte à faire, le ministère de la santé fera d’abord le rapport au gouvernement pour des mesures idoines. En attendant, il rassure la population kinoise qu’il n’y a pas raison de paniquer.

D’après la FEC, représentée par son administrateur délégué, Monsieur Kimona Bononge la ville de Kinshasa sera approvisionnée, sans problème, en vivres provenant de l’Equateur. Il a appelé les médias à faire plus de sensibilisation sur les contours de cette maladie et plus de précautions à prendre. Aussi, a-t-il souhaité, des dispositions devraient être prises au niveau national et provincial pour juguler cette maladie.

Au niveau provincial, deux stratégies sont mises en place. Selon ministre provincial de la santé Dominique Weloli, il s’agit de la surveillance épidémiologique et la sensibilisation.

Par la première mesure, toutes les zones de santé sont mobilisées surtout celles qui sont près de rivières, les aéroports sont également sous contrôle. La deuxième mesure, la sensibilisation qui doit se faire régulièrement. A ce sujet, il faut que la population puisse faciliter la tâche aux professionnels en ayant recours aux bonnes pratiques. Des dispositions ont été prises pour que, si jamais cette maladie atteignait la ville de Kinshasa, que la riposte se fasse aussitôt pour endiguer Ebola une fois pour tout de la RDC.

Nadine Fula | Zoom Eco

Edito

Advertisement