Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La fraude fiscale aux frontières fragilise le commerce formel !

Published

on

RDC : La fraude fiscale aux frontières fragilise le commerce formel !

L’activisme de la fraude fiscale aux postes frontaliers en faveur des commerçants du secteur informel nuit aux activités des opérateurs économiques évoluant dans le commerce général en Rd Congo. Deux délégations d’hommes d’affaires libanais et indiens, membres de la FEC, ont échangé avec le Ministre d’Etat à l’Economie lundi 05 Juin 2017 à Kinshasa.

La communauté libanaise, conduite par Ibrahim Issaoui, Directeur Général de la Société Commerciale d’Import-Export sarl (SOCIMEX) à été la première à être reçue. Selon le compte-rendu, l’entretien a tourné autour de la situation économique de la RDC, les différents maux qui rongent le commerce transfrontalier ainsi que l’application rapide des 28 mesures économiques prises depuis l’année dernière par le Gouvernement et rappelées dernièrement par le Chef de l’Etat.

Le patron de Socimex SA. Ph. Tiers

La fraude qui caractérise le secteur informel exerce une influence négative sur les activités des sociétés telles que Socimex sont confrontées à une concurrence déloyale.

Cette situation paralyse le bon fonctionnement de ces entreprises qui voient leurs chiffres d’affaires baisser avec une conséquence directe sur les droits à devoir à l’Etat.

« Il y a beaucoup des gens qui évoluent dans l’informel et ça constitue un manque à gagner non seulement pour l’entreprise mais également pour l’Etat congolais. Il y a beaucoup des fraudeurs et ça nous inquiète énormément. Nous avons profité de cette occasion pour en faire part au ministre et voir comment mettre fin à cette situation pour l’amélioration du climat des affaires », a indiqué Ibrahim Issaoui.

La délégation de la communauté d’hommes d’affaires indiens membres de la FEC conduite par le Président de la Commission Nationale des Transports, Rachid Patel a été également reçu par le Ministre d’Etat à l’Economie. Les difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs activités et les moyens de rentabiliser le secteur de l’économie et du commerce ont été examinés.

Joseph Kapika a rassuré à ses interlocuteurs de la détermination du Gouvernement Tshibala de travailler en partenariat avec la FEC afin de trouver des solutions aux problèmes économiques du pays. Cela passe également par la prise des décisions visant à diminuer les importations et à lutter contre la fraude du commerce transfrontalier.

Une chose est de promettre, une autre est de concrétiser, commentent certains analystes. Allusion faite aux bonnes décisions souvent prises par le Gouvernement mais souffrant d’une bonne exécution. Des efforts considérables sont à fournir !

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Bracongo revoit à la hausse les prix de ses bières

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito