Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Port de Boma, les activités du guichet unique paralysées

Published

on

Les activités au port de Boma sont paralysées. Deux raisons majeures sont à la base de cette situation. La rareté de navires accostant au port et l’arrêt de fonctionnement du système informatique au guichet unique. Les déclarants en douanes et les importateurs s’en plaignent.

Le port de Boma n’a accueilli aucun navire durant tout le mois de mars 2017. Et depuis plus de 6 mois, les navires qui ont accostés dans ce port n’amenaient qu’environs 100 voitures à bord. Le seul navire qui est arrivé avec 400 véhicules est celui qui a accosté hier jeudi, nous  ont affirmés les opérateurs économiques locaux.

Visiblement, cela est justifié par le ralentissement de la situation économique du pays qui affecte même les importations. D’où, cette situation paralyse les activités autour du port.

L’autre blocage vient du Guichet Unique dont le système informatique ne fonctionne pas depuis quelques jours.

« Ce dysfonctionnement est à la base du blocage de toutes les opérations de dédouanement. Les importateurs mettent plus de temps que prévu pour dédouaner leurs marchandises et cela entraîne de manque à gagner incalculable et irrécupérable », a déploré un déclarant en douane.

Contacté de son côté, le Directeur provincial de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA/Kongo Central) affirme d’être déjà saisi de la situation. Zoé BOKANYA précise cependant que cela ne dépend pas de son institution plutôt que de la société de télécommunication Vodacom son fournisseur du réseau internet.

Les déclarants et les importateurs en appellent au rétablissement de ce système informatique du guichet unique au port de Boma en vue de leur faciliter les opérations de dédouanement.

Entre-temps, dans ce contexte de rareté de navires, les activités économiques autour du port de Boma tournent au ralenti. La vie économique de cette ville portuaire située à près de 100 km à l’Ouest de Matadi dépend en majeure partie de ce port.

Zoom Eco

Advertisement

Edito