Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Détournement des salaires, l’intersyndical soupçonne l’implication de Tony Bolamba

Published

on

Dans un mémorandum adressé au Président de l’Assemblée provinciale de l’Equateur, le personnel de la santé représenté par différents syndicats soupçonnent l’implication du Gouverneur Tony Cassius Bolamba dans le détournement de 40 millions de francs congolais destinés à leur paie.

Ce document de deux pages daté du 2 août 2016 a le ras – le – bol des agents de l’état par rapport au comportement désolant du Gouverneur Tony Cassius Bolamba qui, selon eux, s’illustre par une nouvelle forme de dictature risquant de bloquer le bon fonctionnement de la province.

En effet, le Gouverneur ayant la responsabilité de coordonner la province par le biais des ministères, Divisions et tant d’autres services mis en place pour le bon déroulement de l’administration, l’attitude de Tony Cassius Bolamba tend à l’usurpation des pouvoirs. Ce que l’intersyndical constate.

« Chose étonnante est que lui – même commence à se transformer en comptable, en chef des divisions, en ministres, en gestionnaire des petites entités génératrices des recettes de l’Etat et consort », ont – ils déplorés.

Vue de la scène du samedi 30 juillet à l’aéroport de Mbandaka où Tony Cassius Bolamba tentait de faire voyager le comptable recherché et placé sous MAP. Ph. Tiers

Face au manque de considération, la déstabilisation des Agents de l’Etat, l’installation de stress chez les agents de l’Etat, le détournement de l’argent destiné aux agents de l’Etat… l’intersyndical demande au Président de l’Assemblée provinciale de prendre toutes les dispositions nécessaires pour décider du sort de Tony Cassius Bolamba qui se serait comporté en récidiviste.

En ampliation, le Procureur Général près la Cour d’Appel, les Directeurs Provinciaux de l’ANR et de la DGM, le Commandant de la 5ème région militaire, l’Inspecteur provincial de la Police et la Coordination de la Société Civile de l’Equateur ont été également informés.

Dans sa réplique à travers la presse, le gouverneur de l’Equateur affirme détenir les preuves de ceux qui ont tenté les corrompre pour taire le dossier des reliquats de la paie des agents et fonctionnaires de l’État. Il les brandirait au moment opportun. Pourtant, Tony Cassius Bolamba prétend utiliser la rigueur pour redresser la province. A son retour à Mbandaka, Il promet de s’adresser à la population de sa province. Entre-temps, il dit se concentre sur les stratégies de développement de l’Equateur et les préparatifs de la conférence des gouverneurs annoncée dans quelques mois.

Pour l’heure, pensent certains observateurs, il serait impérieux qu’une série d’enquêtes de vérification et de contre – vérification soit diligentée afin de pouvoir faire la lumière sur ce dossier. Le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, Luzolo Bambi Lessa et/ou le Procureur Général de la République pourrait bien se saisir de cette affaire en vue d’établir les responsabilités et punir les coupables.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : Equateur, le comptable placé sous mandat d’arrêt provisoire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito