Connect with us

a la une

RDC : la Suisse gèle à son tour les avoirs de 14 congolais !

Published

on

La Suisse vient d’imposer des sanctions, notamment des gels d’actifs et des interdictions de voyager contre 14 collaborateurs du président de la RDC, Joseph Kabila. La liste des sanctions a été rendue public mardi 20 février par  le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse.

Pour certains, ces sanctions viennent s’ajouter à celles des USA. C’est le cas du général Célestin Kanyama, l’ancien commissaire de police national John Numbi et du général Gabriel Amisi (Tango four).

Le patron des renseignements Kalev Mutond, l’ex ministre de l’intérieur Emanuel Shadari, le Général de brigade Eric Ruhorimbere, le gouverneur honoraire du Kasai central Alex Kande Mupompa, le gouverneur honoraire du Haut-Katanga Jean-Claude Kazembe, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, le Vice-premier ministre honoraire Evariste Boshab, et tant d’autres figurent déjà dans la liste noire de l’Union européenne.

Au milieu d’une crise politique à la suite de la série de reports des élections ayant pour conséquence le maintien du Président Kabila au pouvoir, ces personnalités congolaises ont été black-listées pour avoir joué un rôle dans la répression des manifestants, les violations des droits de l’homme et des libertés publiques.

La Suisse a depuis longtemps la réputation d’être une destination internationale privilégiée pour la dissimulation de richesses mal acquises, en raison de ses lois sur la protection des données bancaires. Mais ces dernières années, face à la pression internationale, il s’est efforcé de faire preuve d’une plus grande transparence, notamment d’une coopération accrue avec les autorités fiscales des autres pays.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :