Quantcast
Connect with us

Non classifié(e)

Level Up by Makutano 2024 : Henry Wazne livre ses 4 vérités sur l’accès au crédit bancaire en RDC

Avatar of La Rédaction

Published

on

5E24989B EBCE 493D BF0A 858FEF02B5AF

Les entreprises éprouvent à un moment donné des besoins en financement pour diverses raisons. Il peut s’agir notamment des impératifs visant à développer leur fonds de commerce, acquérir du matériel, se diversifier, faire face à une situation urgente ou imprévue.

Il s’ensuit en effet que les banques commerciales devraient jouer un rôle crucial en accompagnant la vie des entreprises avec de multiples solutions de financements.

En République Démocratique du Congo (RDC), les entrepreneurs peinent à accéder au crédit bancaire. C’est un véritable chemin de la croix, comme en témoigne M. Henry Wazne, Administrateur Directeur Général de la Sofibanque, intervenant, le samedi 30 mars 2024, lors du Level Up by Makutano 2024 à Kinshasa, capitale du pays.

FD64573D E858 4D34 86DD 19B8D35B75D6

À coeur ouvert, Henry Wazne a étalé ses quatre vérités sur l’épineuse question autour de l’octroi de crédit bancaire aux entreprises en RDC.

« La vérité, c’est que les banques au Congo ne vous prêteront pas l’argent. La vérité, c’est que les banques ne sont pas vos alliées. On viendra qu’après une fois que vous aurez réussi. », a-t-il fait savoir.

Aussi surprenant que paraît ce message sans détour venant d’un banquier, mais c’est bien la difficile réalité que vivent la plupart des entrepreneurs dans le pays.

Selon Henry Wazne, si les banques commerciales implantées en République Démocratique du Congo ont du mal à octroyer du crédit aux entreprises, cela est dû structuellement à leur situation.

« Nous n’avons pas de fonds sur la durée. Bien sûr, il y a des agences comme l’AFD (Agence Française de Développement), la Banque mondiale ou d’autres qui essaient mais c’est une goutte d’eau par rapport à ce dont vous avez besoin. La vérité, c’est que votre véritable allié, c’est vous-même. C’est sur vous que vous devez compter. Les banques ne viendront qu’après lorsque vous aurez réussi. », a-t-il dit.

Certains experts en la matière soutiennent que les primes d’assurance constitueraient des ressources plus sûres pour le Dépôt à Terme (DAT). Plutôt que de compter sur les épargnes sur la durée tant des individus au pouvoir d’achat très faible que des entreprises pour peu que celles-ci disposent d’un excédent de trésorerie.

Alors que le marché des assurances représente un potentiel de 5 milliards de dollars en RDC, seuls 320 millions de dollars ont été mobilisés au 31 decembre 2023.

À cet effet, le Gouvernement congolais a mis en place, le 6 mars 2024, une Facilité de Réassurance. Il s’agit d’un mécanisme devant permettre la rétention locale des risques des secteurs pétrolier, gazier, minier et ceux liés aux violences politiques.

Pour les autorités congolaises, cette mesure est une innovation majeure quand on considère le niveau d’évasion de primes d’assurances orchestrée par les secteurs précités.

Patrick BOMBOKA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV