Quantcast
Connect with us

a la une

Abdallah Penembaka : “le forum café-cacao, une opportunité pour booster la filière en Ituri”

Published

on

“Ce forum est pour nous une occasion d’explorer certains axes notamment attirer les investisseurs grâce à la sensibilisation, la mobilisation, la vulgarisation de certaines procédures  pour permettre à cette province d’être plus compétitive sur le plan international. Abdallah Penembaka, gouverneur de l’Ituri”, l’a déclaré à Zoom Eco ce mardi 19 juin 2018 lors de sa visite au Forum Expo Café-Cacao.

Il a, à cette occasion, épinglé plusieurs autres axes pour lesquels il va s’atteler durant ces assises de Kinshasa. Il s’agit de la problématique d’achat.  A ce sujet, la province de l’Ituri vit une concurrence très déloyale vis-à-vis des pays voisins qui viennent et pré-financent auprès des agriculteurs. Mais, au final ils détiennent le monopole dans la fixation de prix et imposent des prix vils à ces producteurs qui n’en bénéficient guère.

A travers ce forum, ils vont chercher à entrer directement en contact avec les probables grands acheteurs pour faciliter l’accès immédiat à leurs agriculteurs. Ceci, pour mettre fin au monopole de ces acheteurs qui ne militent pas pour la promotion de ces petits agriculteurs, alors que la province de l’Ituri, principalement le territoire de Mahagi, produit le café Arabica de première qualité.

“Avec les agriculteurs, si notre parafiscalité n’est pas attractive, ils risquent d’être tirés vers le bas et ils risquent aussi de ne pas être compétitifs avec les autres producteurs de pays voisins. Si les taxes absorbent toute la production de ces pauvres paysans, comment vont-ils égaler ceux des autres pays ?”, s’est-il interrogé.

Et au Gouverneur de l’Ituri, d’ajouter qu’il y a déjà la présence de certains partenaires pour financer ce genre de forums en Ituri. Il a également indiqué que le café exporté par le Nord Kivu vient à 80% de l’Ituri mais qui malheureusement transite par le Kivu.

A RE(LIRE) : Forum Expo Café-Cacao, la FEC attend sept résultats concrets !

Un autre axe qu’il compte explorer, c’est celui de traitement et torréfaction du café sur place en Ituri, en tenant compte de toutes les normes de qualité exigées à l’international. Cela va favoriser l’écoulement de toute la production de ces petits paysans.

Concernant la capacité de production du café en Ituri, Abdallah a souligné que la province a enregistré une grande production du café en 2017. Cependant, a – t – il déploré, ils n’ont pas eu assez d’acheteurs.

Il a aussi insisté sur le fait que sa province qui a des grandes étendues de forêt est en mesure de produire de grandes quantités de café et cacao. Mais, cela nécessite un bon accompagnement financier.  

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito