Quantcast
Connect with us

a la une

Germain Pungwe : «Je suis le produit de la sous-traitance dans le secteur privé»

Published

on

Germain Pungwe Mabwe, ce jeune entrepreneur congolais, est un pur produit de la sous-traitance dans le secteur minier. Des mines, il a réussi à diversifier ses activités notamment dans la construction, les services pétroliers, le transport et le tourisme dans la province de Lualaba. Aujourd’hui, son business prospère et crée de nombreux d’emplois directs et indirects.

« Je suis un exemple vivant ayant bénéficié de la sous-traitance en dépit des difficultés rencontrées sur mon parcours. C’est vrai qu’il n’est pas facile pour beaucoup de jeunes d’émerger dans ce domaine. Mais nous avons fait une exception », a – t – il revendiqué.

Germain Pungwe salue l’avènement de la Loi sur la Sous-traitance d’autant plus qu’elle ouvre la porte à plusieurs jeunes entrepreneurs pour accéder à des marchés qui leur étaient fermés. Toutefois, prévient- il, il y a lieu d’éviter de tomber dans les défauts de son applicabilité.

Et d’ajouter : « Nous craignons de voir que cette Loi d’une importance capitale souffre dans son application. Ailleurs, vous ne pouvez pas accéder à certains marchés si vous n’êtes pas originaire. Si la Loi arrivait à être réellement appliquée, vous verrez que l’économie sera boostée et la classe moyenne va se créer tel que l’a toujours souhaité le chef de l’État. C’est une occasion unique à saisir. Il faudrait qu’il y ait de contrôles permanents et des sanctions contre toutes les sociétés qui ne vont pas respecter la Loi»

Considérant que cette Loi n’amène pas la guerre, Germain Pungwe estime que toute société réfractaire devrait comprendre que ce qui est interdit au pays d’origine de ses promoteurs est tout de même interdit en RDC au profit d’un partenariat «gagnant-gagnant».

« Comment expliquer que dans une société minière qu’il n’y ait pas un seul sous-traitant congolais? Celui qui s’y trouve est, lui-même, un sous-traitant du sous-traitant. Il faudrait que nos autorités puissent s’activer sur la mise en oeuvre de la Loi et en y appliquant de sanctions sévères contre ceux qui ne vont pas la respecter», a-t-il préconisé.

La sous-traitance promeut la création de la classe moyenne. Des nombreuses grandes sociétés y compris minières ont désormais l’obligation, selon la Loi, de recourir à des Sous-traitants locaux afin de leur accorder une bonne part des millions et/ou des milliards de dollars qu’elles brassent en RDC.

« Toute la diversité des activités de GPM a été financée grâce à la sous-traitance. Hélas, nous sommes encore peu nombreux. Si on arrivait à être 10, 50, 100 et plus, vous verrez que l’économie locale va fleurir, assurer la prospérité de la jeunesse et réduire la pauvreté », a conclu Germain Pungwe Mabwe.

Zoom Eco

Advertisement

Edito