Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Ogefrem invite la FEC à collaborer pour le succès de la réforme sur les documents de traçabilité

Published

on

L’Office de gestion du fret multimodale (OGEFREM) a invité la Fédération des entreprises du Congo (FEC) à collaborer pour la réussite de la réforme sur les documents de traçabilité des opérations de dédouanement.

L’enjeu consiste à capitaliser mutuellement les avantages de la Fiche de renseignement à l’exportation (FERE), la Fiche de renseignement à l’importation (FERI) et l’Attestation de destination (AD).

En effet, le directeur général de l’Ogefrem, Patient Sayiba est intervenu, le jeudi 28 novembre 2019, à l’occasion de leur rentrée économique de la FEC. Objectif : rassurer les membres du patronat congolais sur leurs inquiétudes exprimées par leur président, Albert Yuma, quant à l’utilisation de ces documents et une sorte de double taxation y relative.

Patient Sayiba Tambwe a saisi cette occasion pour démontrer la pertinence et les avantages qu’offrent les trois documents initiés dans la traçabilité des opérations de dédouanement.

Grâce à ces documents, a – t – il indiqué, l’Etat congolais est en mesure d’avoir les informations en temps réel sur la marchandise qui arrive sur son sol, le transporteur, la destination, le fournisseur, le port d’embarquement, le port de transit et la quantité de la cargaison.

” Cette traçabilité permette à l’État congolais de rentrer dans ses droits. Ces documents lui permettent également de lutter contre la fraude”,  a  insisté Patient Sayiba.

Si jadis beaucoup de marchandises se perdaient dans les pays de transit, l’utilisation de ces nouveaux documents change cette donne au profit de l’opérateur économique.

Au directeur général de l’Ogefrem de préciser : ” grâce à ces documents de traçabilité, les minerais de la Rd Congo, jadis qualifiés de minerais de sang, ne le sont plus. Ces fiches permettent de labelliser les marchandises venant de notre pays.” 

Malheureusement, déplore Patient Sayiba, l’instauration de ces documents a toujours été mal comprise. Alors que sa mission principale est d’apporter assistance aux chargeurs. D’où, la nécessité pour la FEC de sensibiliser les opérateurs économiques dans cette dynamique de dialogue permanent avec l’Ogefrem.

A RE(LIRE) : la Fédération des entreprises du Congo effectue sa rentrée économique de 2019

Le patron de l’Ogefrem a profité de la tribune lui offerte par la FEC pour annoncer la mise en place, en 2020, de Comités de facilitation qui seront présidés par le patronat congolais. Le secrétariat général sera assuré par l’Ogefrem et financé par celui-ci, a – t – il annoncé.

L’Ogefrem réaffirme donc sa disponibilité à travailler avec les membres de la FEC pourvu qu’ils acceptent sa main d’association qu’il ne cesse de lui tendre.

Nadine FULA

 

Advertisement

Edito