Connect with us

a la une

RDC : la situation économico-financière de juin 2018 en cinq points

Published

on

Marché des changes, inflation, finances publiques, croissance économique et baromètre de conjoncture. Ces cinq points ont l’objet de la revue du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale du Congo (BCC) comptant pour le mois de juin dernier. C’était au cours de sa réunion du 10 juillet 2018.

Marché des changes

Sur ce point, le CPM a noté la pérennisation de la stabilité obtenue depuis le second semestre 2017, sur fond d’une bonne coordination des politiques budgétaire restrictive et monétaire accommodante.

« En juin, le dollar américain s’est négocié à 1 625,67 CDF à l’indicatif et à 1 647,00 au parallèle, induisant une légère dépréciation mensuelle de 0,29 % et une légère appréciation mensuelle de 0,05 % sur les deux segments respectifs du marché », a – t – il indiqué.

A RE(LIRE) : le franc congolais s’est déprécié de 0,55% en mai 2018

Inflation

Sur les marché des biens et services, juin 2018 a été marqué par une décélération de l’inflation en rythme mensuel dont le taux est ressorti à 0,251 % contre 1,194 % le mois précédent. En cumul annuel, indique le CPM, le taux d’inflation s’est établi à 5,206 % contre 20,766 % à la période correspondante de 2017.

« Considérant la même tendance, l’inflation attendue à fin décembre 2018 serait de 10,684 % contre un objectif optimal à moyen terme de 7,0 % », projette la Banque centrale.

Finances publiques

L’exécution des opérations financières de l’Etat en juin s’est soldée par un léger excédent de 3,7 milliards de CDF consécutif aux recettes de 539,0 milliards de CDF et aux dépenses de 535,4 milliards.

Par rapport au mois précédent où les recettes réalisées se situaient à 586,8 milliards de CDF contre les dépenses de 553 milliards de CDF, il s’observe une baisse recettes de 47,8 milliards de CDF et une hausse de dépenses de 14 milliards de CDF.

Toutefois, souligne le CPM, le solde cumulé au 1er semestre 2018 renseigne un excédent de 546,3 milliards de CDF, soit une amélioration de 654,0 milliards par rapport au déficit enregistré à la période correspondante de 2017.

A (RE) LIRE : exécution du budget, 34% en recettes et 29% en dépenses au 1er juin 2018 !

Croissance économique

La Commission d’études statistiques et des comptes nationaux (CESCN) statuant sur base de réalisations de production à fin mars 2018, anticipe une croissance de l’économie congolaise de 4,2 %. Cette croissance est tirée par le dynamisme de l’activité dans les secteurs primaire et tertiaire.

Pour ce qui est des perspectives à court terme, le CPM reste confiant quant au maintien de la stabilité macroéconomique. Toutefois, il entend maintenir le niveau actuel de l’alerte étant donné la persistance des risques inflationnistes liés aux diverses incertitudes en cette période électorale.

Baromètre de conjoncture

Il indique que le solde d’opinions des chefs d’entreprises de la RDC s’est hissé à + 26,4 % au cours du mois de juin alors qu’il était à + 10,9 % le mois dernier.

« Cette nette progression est le résultat de la conjoncture favorable qui a prévalu notamment dans le secteur minier où ce solde est passé de + 27,5 % à + 40,5 % en juin 2018. Cependant, cette tendance à la consolidation de la reprise économique reste confrontée à l’incertitude tant intérieure qu’extérieure », expliquent les experts de la Banque centrale du Congo.

Philippe KATUMBA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : les réserves de change haussent de 347 millions USD au 1er semestre 2018

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :