Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : le ministre de l’Economie exhorte les taximen à reprendre du service ce mardi!

Published

on

Le ministre d’Etat, ministre de l’Economie nationale, Joseph Kapika a exhorté les taximen du secteur privé de Kinshasa à reprendre du service dès ce mardi 22 mai 2018. Dans une interview, il exprime son regret de constater la désobéissance des chauffeurs-taxis à l’appel des autorités de leur corporation, à savoir l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO), leur demandant de travailler normalement ce lundi.

Informé de cette menace de grève, Joseph Kapika avait tenu, la veille, une réunion avec l’ACCO et la police nationale afin d’apaiser les esprits et éviter les dégâts déplorés ce premier jour de la semaine.

Grande était ma surprise ce matin de voir les chauffeurs privés garer leurs véhicules au lieu de travailler comme d’habitude”, a – t – il déploré alors qu’il espérait voir ces derniers répondre massivement à l’appel du président de l’ACCO les invitant a vaquer normalement à leurs occupations.

Joseph Kapika dit être conscient de revendications de ces chauffeurs notamment la baisse du prix du carburant. Il a rappelé que cette augmentation était obligatoire pour ne pas voir les activités de la ville être paralysées par manque de carburant.

Quant à la rareté de petites coupures, le ministre d’Etat a rassuré avoir contacter la Banque centrale du Congo (BCC) et que cette dernière a promis de remédier à cette situation.

Parlant des tracasseries policières dont sont victimes certains chauffeurs, Joseph Kapika a déploré l’utilisation de voitures communément appelées “Ketch” par des bandits à main armée qui opèrent nuit et à plein jour dans la capitale. S’il n’encourage pas ces tracasseries, il affirme ne pas approuver non plus que ces bandits qui volent, violent et extorquent la population continuent à opérer avec ces voitures. D’où, la nécessité du contrôle.

A RE(LIRE) : le ras-le-bol de taximen paralyse le transport en commun à Kinshasa !

Le patron de l’Economie nationale a annoncé la tenue d’une réunion ce mardi 22 mai 2018 entre son ministère, la Banque centrale du Congo, la Police nationale congolaise, l’Hôtel de ville, les Transporteurs privés et publics. Objectif : trouver ensemble une solution face à cette problématique.

En attendant cette situation, il a exhorté aux chauffeurs de taxis grévistes de reprendre leurs navettes pour ne pas paralyser la ville comme ce fut le cas la journée de ce lundi.

Emilie MBOYO & Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito