Quantcast
Connect with us

a la une

PFBC 2024 : le Royaume-Uni mobilise 200 millions de livres sterling pour le bassin du Congo

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

3626F7FF 8F24 4EF2 9B80 99F667E0C1E5

Le Royaume-Uni va mobiliser une enveloppe de 200 millions de livre sterling (171 millions d’euros) pour financer des programmes liés à la protection et la conservation des écosystèmes forestiers dans le bassin du Congo.

Cette annonce a été faite par l’Ambassadrice du Royaume-Uni en poste à Kinshasa, Madame Alyson King, lors de la cérémonie marquant la clôture de la 20eme réunion des parties sur le Partenariat pour les forêts du bassin du Congo, le 5 juin 2024.

« Le bassin du Congo est le cœur battant du continent. Nous avons écouté attentivement vos priorités et nous avons fait de notre mieux pour nous assurer qu’elles constituent le cœur de notre programme de 200 millions de livres sterling qui finance plusieurs programmes pour le bassin du Congo », a-t-elle indiqué.

Au cours des échanges, en marge de la réunion des parties sur le partenariat pour les forêts du bassin du Congo, l’Ambassadrice du Royaume-Uni a fait savoir que la collaboration entre les États est cruciale pour la préservation des écosystèmes en Afrique centrale.

« La collaboration entre tous nos pays est essentielle pour avoir un impact plus large et positif pour les forêts et pour les populations qui en dépendent. C’est à ce même moment que le Royaume-Uni a repris la Présidence de CAFI (Initiative des forêts de l’Afrique Central), la Présidence du GIBEC (Groupe inter-bailleurs climat et environnement), et la co-présidence du collège des bailleurs du PFBC.», a-t-elle déclaré.

La Responsable internationale des forêts du FCDO, Maggie Charnley, a appuyé le discours de l’Ambassadrice en soulignant plusieurs programmes environnementaux financés par le Royaume-Uni.

« Nous avons commencé la mobilisation de notre programme « Congo Basin Forest Action » (Programme d’action pour les forêts du bassin du Congo) à hauteur de 90 millions de livres sterling qui a été annoncé à la COP27, en travaillant directement avec les communautés locales pour créer des activités dont elles bénéficieront. Notre programme « Investing in Forests and Sustainable Land Use » (Investir dans les forêts et l’utilisation durable des terres) fournit désormais plus de 65 millions d’euros pour soutenir le développement du secteur privé, en particulier dans le bassin du Congo. », a-t-elle fait savoir.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV